Interviews

Infos 13h : En bref...

Lundi 27 Juin 2011

• Les nouveaux équipements présentés lors du défilé de Mahamasina

• Il faut respecter la joie de la population malgache, affirme Paul Rabary

• Fin des festivités de l’Indépendance avec le méga-concert à Mahamasina

• Le Dr Simao est un mercenaire, selon le « Vondron’olon-tsotra »

• Le pardon réciproque et l’amitié prêchés par le FFKM samedi

• Lampions, gadgets chinois et pétards à volonté dans la Capitale

Les nouveaux équipements présentés lors du défilé de Mahamasina

Le faste des grands jours a marqué le défilé militaire de la Fête nationale à Mahamasina. En effet, les participants ont arboré leurs nouveaux uniformes. Ils étaient plus de 2 000 effectifs à prendre part à cette opération, durant laquelle les nouveaux véhicules de l’Armée ont également été présentés. Par ailleurs des avions de l’Armée ont sillonné le ciel de la Capitale. La Fête de l’Indépendance, faut-il le rappeler, est également celle des Forces Armées malgaches, créées elles aussi, le 26 juin 1960.

Il faut respecter la joie de la population malgache, affirme Paul Rabary

C’est sur les ondes de Radio Plus que Paul Rabary a été invité hier, à l’occasion de l’émission dominicale de la chaîne privée. Commentant précisément l’absence du corps diplomatique à la célébration de la Fête nationale malgache, Paul Rabary a considéré que cela relève d’une impolitesse extrême. Vivant et travaillant dans un pays qui n’est pas le leur, les diplomates devraient au moins respecter le peuple qui les accueille, quel que soit le régime en place. Assister à la célébration officielle de la Fête nationale ne signifie pas forcément reconnaître le régime au pouvoir, mais cela relève tout d’abord d’une marque de profond respect envers les millions de Malgaches qui sont heureux aujourd’hui (hier 26 juin), a souligné le sociologue.

Fin des festivités de l’Indépendance avec le méga-concert à Mahamasina

Après le défilé militaire de Mahamasina, l’ambiance de la Fête nationale s’est déplacée dans l’annexe du stade. Une cinquantaine d’artistes, tous genres confondus, ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour fêter dans la joie le 51ème anniversaire de l’Indépendance de Madagascar.

Le Dr Simao est un mercenaire, selon le « Vondron’olon-tsotra »

Des opposants au régime de transition sont très fâchés contre le Dr Leonardo Simao, émissaire de la SADC – Communauté de Développement de l’Afrique australe. En effet, des supporters inconditionnels de Marc Ravalomanana, réunis sous l’appellation « Vondron’olon-tsotra », vont jusqu’à qualifier le diplomate de « mercenaire ». Le « Vondron’olon-tsotra » réfute les propos du Dr Simao confirmant que l’actuel gouvernement ne serait pas changé. De plus, le « Vondron’olon-tsotra » relève que le Dr Simao n’a pas de pouvoir de décision dans cette médiation. En effet, pour ce groupement, c’est l’avis des Présidents des Etats membres de la SADC qui l’emporte, ces derniers préconisant, depuis Sandton (Afrique du Sud), le retour sans condition de l’ancien Président malgache. (Source : Tia Tanindrazana)

Le pardon réciproque et l’amitié prêchés par le FFKM samedi

Les quatre Chefs d’Eglise du FFKM (Conseil Œcuménique des Eglises Chrétiennes de Madagascar) ont dirigé un culte pour la nation samedi dernier au temple luthérien d’Ambatovinaky, Antananarivo. Ce fut l’occasion pour eux de prêcher le « fifamelan-keloka » (pardon réciproque) et le « fihavanana » (amitié). Voici trois semaines, alors que les politiciens se préparaient à se rendre à Gaborone (Botswana) sur invitation de la SADC - Communauté de Développement de l’Afrique australe -, ces quatre Chefs d’Eglise avaient déjà lancé un communiqué édifiant.

En effet, dans ce texte, le FFKM interpellait les uns et les autres, constatant la dégradation des relations sociales ainsi que l’accroissement des problèmes de pauvreté. Le Conseil a alors incité tout un chacun à plus de tolérance, au discernement et à l’amour véritable, dirigé par la foi chrétienne, et tout cela, dans l’intérêt des plus humbles.

Lampions, gadgets chinois et pétards à volonté dans la Capitale

La retraite aux flambeaux, tradition durant la veille de la Fête nationale, a été respectée par la plupart des foyers de la Capitale, samedi soir. En dépit d’un affadissement certain de l’enthousiasme de nombreux ménages, faute de moyens, les enfants ont eu droit à leur sortie nocturne. Certains ont porté les habituels lampions coloré en papier, munis d’une bougie, d’autres ont opté pour les gadgets lumineux chinois. Des pétards ont pu exploser dans les rues, ainsi que des fusées multicolores. Malgré l’ambiance maussade généralisée, les gens ont tenu à respecter ce rituel.


N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar