Interviews

Infos 13h : En bref...

Vendredi 1 Juillet 2011

• Hillary Clinton dénonce le non-respect des droits humains à Madagascar

• Inhumation de Gisèle Rabesahala ce jour

• Avant le 06 juillet, le Rodobe veut procéder à une démonstration de force

• La CENI a besoin de véhicules et de ressources humaines

• Un virus frappe le manioc malgache

• Réunion ajournée entre le SEIMAMPAFI et le Ministère des Transports

Hillary Clinton dénonce le non -respect des droits humains à Madagascar

Mercredi, Hillary Clinton a procédé à une dénonciation vigoureuse du non respect des droits de l’Homme à Madagascar. Durant son rapport sur le sujet, le Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères des Etats-Unis d’Amérique a fustigé le pouvoir actuel concernant le trafic d’êtres humains qui a cours dans notre pays, dénonçant l’envoi de femmes malgaches au Liban, le travail des enfants, la pédophilie, la torture et d’autres traitements humains dégradants. Ce point de vue explique sans doute l’absence des diplomates américains à la Fête nationale malgache dimanche dernier, alors qu’une douzaine d’autres ambassades et 5 consulats étaient présents. A noter que des festivités de l’Independence Day ont lieu précisément aujourd’hui, à Madagascar.

Inhumation de Gisèle Rabesahala ce jour

Militante émérite pour l’indépendance de Madagascar, femme politique de premier ordre, ancien ministre et ancienne députée, Gisèle Rabesahala sera inhumée ce jour. Décédée lundi dernier, ce grand nom de l’Histoire nationale malgache aura marqué de son empreinte la vie culturelle, du temps de son mandat de Ministre de la Culture. Elle a en effet instauré la Bibliothèque Nationale à Ampefiloha, Antanananrivo, ainsi que la Maison de la Culture à Mahajanga. Un dernier hommage lui sera rendu avant son inhumation dans son caveau familial à Ambohinierenana, Ambohimanga Rova, au nord d’Antananarivo.

Avant le 6 juillet, le Rodobe veut procéder à une démonstration de force

Le « Rodoben’ny Malagasy ho an’ny Tanindrazana », ou les trois mouvances, envisagent de procéder à des descentes dans la rue avant le 06 juillet 2011. Cette déclaration a eu lieu au Magro Behoririka, Antananarivo, lors d’un meeting en début de semaine. Le 6 juillet prochain, en effet, le cas de Madagascar sera discuté au Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine (UA). Par ces manifestations de rue, le « Rodobe » entend contester la feuille de route amendée et révisée, qui sera soumise au Sommet de l’UA. Il s’agira donc d’une démonstration de force, ont indiqué les orateurs du Magro Behoririka.

La CENI a besoin de véhicules et de ressources humaines

Après l’atelier d’Iavoloha, Antananarivo, concernant les besoins de la CENI - Commission Electorale Nationale Indépendante- pour mener à bien le processus électoral, le porte-parole de l’institution a effectué un bilan rapide de la situation. Bruno Rakotoarison a ainsi indiqué que les moyens de transport au niveau des districts nécessitent un renforcement, à savoir des motos ou des voitures. De plus, le soutien de toutes les ressources humaines possibles aux agents électoraux est incontournable, a noté Bruno Rakotoarison. Il a relevé que les Chefs de district seront dotés des moyens financiers et humains pour soutenir les Chefs de fokontany où ces agents électoraux sont répartis. Pour rappel, l’objectif de clôture de la liste électorale est fixé au 15 juillet prochain dans tout Madagascar.

Un virus frappe le manioc malgache

La réunion de l’ASARECA - Association scientifique pour la recherche en Afrique de l’Est et australe- s’est tenue cette semaine à Antananarivo. Les travaux de cette association dans le domaine agricole a mis en évidence, entre autres, l’existence d’un virus qui mine le manioc malgache. Les tubercules frappés de cette maladie sont impropres à la consommation. Pour l’heure, la localisation ainsi que l’arrêt de la propagation du virus constituent les premières mesures préconisées par les scientifiques. Le virus se transmet au moyen des tiges de manioc, qu’il faut donc éviter de déplacer d’une région à l’autre.

Réunion ajournée entre le SEIMAMPAFI et le Ministère des Transports

La réunion prévue hier entre le syndicat des coopératives de transport (SEIMAMPAFI) et le Ministre des Transports, Ramanantsoa Ramarcel Benjamina, a été ajournée, ce dernier étant retenu par d’autres obligations. Parmi les sujets de discussion entre les intéressés figurent de nombreux points d’actualité, notamment le fonctionnement de l’ATT - Agence des Transports Terrestres, la mise en place du Comité National des Transports (CNT), la loi sur les Transports, l’application du prix du carburant à deux vitesses, la subvention des coopératives de transports, etc.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar