Interviews

Infos 13h : En bref...

Lundi 17 Janvier 2011

• Le budget de la CUA adopté en totalité

• Site web de la CENI opérationnel

• Quelle feuille de route pour la sortie de crise ?

• Passerelle Unique Internationale dans les îles Vierges

• Rigueur du Ministre pour la protection des espèces endémiques

• Peu de charbon vendu à cause de la crise

• « Marché noir » au Centre Culturel Albert Camus

Le budget de la CUA adopté en totalité
Les actions de la Commune Urbaine d’Antananarivo suivent leur cours, l’objectif consistant à rendre à la Capitale son prestige de première ville de Madagascar. A cet égard, le Conseil municipal a adopté le budget communal dans son intégralité. Pendant dix journées, les conseillers municipaux se sont penchés sur l’examen de ce budget. Les actions, pour cette année 2011, s’inscrivent dans la continuité du programme commencé depuis 2009 : assainissement des infrastructures de la ville, organisation de la circulation, gestion des marchés, etc.

Site web de la CENI opérationnel
La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) dispose de son site web, accessible à l’adresse www.ceni-madagascar.mg. Le portail présente les textes réglementaires instituant légalement l’existence de la Commission , ses attributions ainsi que sa composition. Les résultats du dernier référendum sont également disponibles sur le site. Quant aux membres de la Commission , ils se déploient actuellement dans les régions et les districts en vue de renforcer les capacités de leurs membres. En effet, la révision de la liste électorale doit avoir lieu dans les meilleures conditions possibles, et s’avérer efficace, afin que les problèmes rencontrés durant le référendum ne se répètent plus, a fait savoir James Ramarosaona, membre de la CENI.

Quelle feuille de route pour la sortie de crise ?
Depuis le début de l’année, les déclarations politiques se succèdent, notamment eu égard aux discussions du TIM – Mamy Rakotoarivelo et l’UDR-C Reboza Julien au « Le Hintsy », à Ambohimanambola. C’est ainsi que la cacophonie est généralisée, puisque certains – l’instar de la mouvance Zafy Albert notamment- réclament une discussion élargie, consensuelle, inclusive, etc. sous l’égide de la médiation internationale. D’autres réclament, comme c’est le cas de Voninahitsy Jean Eugène et le Comité de soutien à Fetison Rakoto Andrianirina, la considération de l’amnistie, et cela avant l’élaboration du gouvernement d’union nationale. D’autres encore, comme Pierrot Rajaonarivelo et le MDM – Mouvement pour la Démocratie à Madagascar- veulent que les élections commencent avec les présidentielles, etc. La présence de la mission de la SADC – Communauté de Développement d’Afrique australe ajoute à la confusion concernant la reconnaissance internationale Bref, sans déclaration officielle claire, la situation présente demeure dans le flou.

Passerelle Unique Internationale dans les îles Vierges
Ainsi donc, la Passerelle Unique Internationale (PUI) aura comme effet majeur de faire transiter tous les appels internationaux -en provenance de Madagascar ou partant de notre pays- par la société Vocal Pad, sise dans les îles Vierges. Le Premier Ministre Camille Vital, qui assure l’intérim au Ministère des Télécommunications, a été catégorique sur le sujet : la PUI sera appliquée. Cela, en dépit des protestations des professionnels du GOTICOM –Groupement des Opérateurs Techniques en Informatique et Communication à Madagascar - et de trois opérateurs téléphoniques mobiles (Telma, Airtel, Orange). Ceux-ci dénoncent l’instauration d’un monopole privé sur le secteur des télécommunications, dans des conditions qui n’encouragent guère les investisseurs à venir à Madagascar.

Rigueur du Ministre pour la protection des espèces endémiques
Le Ministre de l’Environnement et des Forêts, le Général Raveloarison Herilanto a réitéré que tout contrevenant à l’interdiction de massacre des espèces protégées sera sanctionné comme il le faut. C’est un crime, a martelé le Ministre, les sanctions contre les criminels s’appliqueront. Il répondait en l’occurrence aux questions relatives au trafic de lémuriens qui a cours dans le nord de Madagascar. Des restaurants de Vohémar, Sambava, achètent les lémuriens comme de la nourriture et cela encourage les braconniers, a noté le Ministre. Or à Madagascar, plus de 100 espèces endémiques sont à protéger. Le Ministère et ses partenaires prennent les mesures en conséquence pour limiter sinon éradiquer ce genre de trafic, a indiqué le Général Raveloarison Herilanto.

Peu de charbon vendu à cause de la crise
Une particularité de la canicule est de ne pas avoir provoqué la hausse de prix du charbon de bois. En effet, en général, à cette période de l’année, le charbon de bois est difficile à trouver, à cause de la pluie abondante dans les régions de production de ce combustible. Les marchands peuvent donc vendre à prix fort le stock constitué avant les fêtes de fin d’année. Ce qui n’est pas le cas actuellement, puisque la demande n’a pas augmenté particulièrement, d’une part, et l’offre est abondante du fait de la sécheresse. Une marchande se plaint par exemple que sur les 96 sacs de charbon stockés avant Noël, il lui en reste encore près de 50 à vendre. Or cela représente un investissement pour elle, et elle a le sentiment de vendre à perte. Les gens par ailleurs, restreignent leurs dépenses et au lieu d’acheter un sac (à 10.000 Ar), ils en achètent un demi, à 5.500 Ar. C’est la crise, conclut la marchande, c’est vraiment difficile !

« Marché noir » au Centre Culturel Albert Camus
Pour sa première exposition de l’année, le Centre Culturel Albert Camus a choisi le thème du marché, et a baptisé son exposition « Marché noir ». Rien à voir avec le trafic que suppose le terme dans la vie courante. Au contraire, tout est clair, abordable, et les visiteurs sont invités à la fois à parcourir l’exposition, mais également à procéder à des achats, comme au marché. Le plus se trouve dans l’installation des étals de vente partout dans le Centre, ce qui amène le visiteur à monter sur scène, peut-être pour la première fois de sa vie, puisqu’il s’y trouve des articles à vendre. C’est ainsi que le public peut apercevoir toute l’installation technique de la scène, projecteurs, perches, etc. et se rendre sur la terrasse, voir diverses manifestations, se divertir et faire son « marché ».
G. Ravelomanantsoa

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar