Interviews

Infos 13h : En bref...

Jeudi 27 Janvier 2011

• L’Etat va importer du riz et du sucre

• Une tonne de poisson pourri déversé à Andohatapenaka

• Reboisement du Ministère de l’agriculture

• Guy Maxime Ralaiseheno suspendu de ses fonctions

• Contrôle strict des bus sur la digue d’Ivato

• Epidémie réelle à Ampefy selon Radio Antsiva

• Les artistes ont enfin leur statut officiel

L’Etat va importer du riz et du sucre
Le Conseil des Ministres tenu hier a abouti sur la décision de l’Etat d’importer directement du riz et du sucre. En effet, il apparaît que certains grossistes procèdent à de la rétention de stock actuellement, selon les informations, ce qui explique la hausse permanente du prix de ce produit de première nécessité. Le pouvoir de transition compte maintenir le prix général du riz à 1.180 Ar le kilo, en s’approvisionnant en Inde et à Maurice, entre autres. Le cours mondial du riz est de 485 dollars la tonne, l’Etat va en acheter pour le prix de 464 dollars la tonne, ce qui permettra de vendre du « Vary Mora ». Quant au sucre, le prix du kilo doit être ramené à 2.000 Ar selon les objectifs du gouvernement, alors qu’il atteint actuellement entre 2.300 Ar à 2.500 Ar, et ce, dans l’ensemble du pays.

Une tonne de poisson pourri déversé à Andohatapenaka
Choquant et insensé ! Du poisson en grande quantité, environ une tonne, dans un état de putréfaction avancée, a été déversé dans le canal d’Andohatapenaka, à l’entrée de la digue d’Ivato mardi. Les habitants de ce quartier pauvre et de ses environs se sont quasiment précipités pour s’approvisionner de ce poisson vendu à 1.000 Ar le kilo. Des poissons d’origine inconnue, mais considérés par ces gens comme de la nourriture. Il a fallu stopper ce commerce honteux, puis le Ministère de la Santé ainsi que le Bureau Municipal d’Hygiène ont incinéré le reste de cette cargaison, soit environ 600 kilos. Le camion qui a déversé ces poissons n’a pas été identifié pour l’heure.

Reboisement du Ministère de l’agriculture
Le Ministre de l’Agriculture, Jaonina Mamitiana, a dirigé les opérations de reboisement la semaine dernière à Amboniandrefana, à 25km au sud de la Capitale. A l’occasion, il a rappelé l’importance de ces actions et le suivi nécessaire de l’évolution de chaque arbre planté. En l’occurrence, les employés du Ministère de l’Agriculture ont mis en terre ce jour – là environ 800 plants d’acacias et d’eucalyptus ainsi que 2.000 pieds de vétiver. Ce dernier sert à protéger de l’érosion des sols, grâce à ses racines, tandis que les deux premières essences ont été plantées pour combler la déforestation antérieure.

Guy Maxime Ralaiseheno suspendu de ses fonctions
Guy Maxime Ralaiseheno n’est plus Maire d’Ankaraobato depuis hier, en vertu d’une décision du Ministère de l’Intérieur. Ainsi, celui qui avait rejeté les élections communales annoncées à la date du 20 décembre 2010 (mais qui ont été ajournées, finalement), et qui a été emprisonné pendant deux mois par la suite, n’a plus autorité dans la Commune qui l’a élu. Cet ex-Maire se retrouve désormais exclu de tout mandat électif, lui qui a dirigé l’Association des Maires d’Analamanga avant d’être destitué par ses pairs, puis qui a créé l’Association des Maires de Madagascar par la suite avec des Maires des régions épousant ses idéaux. Il refuse cependant cette décision en arguant que la suspension ne peut être prononcée que pour cause de détournement de fonds. Pour l’heure, c’est le Premier adjoint au Maire qui a autorité à Ankaraobato pour expédier les affaires courantes.

Contrôle strict des bus sur la digue d’Ivato
Surprise pour les transporteurs et leurs passagers de la route digue d’Ivato aujourd’hui. En effet, des policiers procèdent à des contrôles rigoureux des papiers des véhicules de transport en commun depuis ce matin. La cause en est simple : trop d’accidents, souvent mortels, se produisent sur cet axe reliant Antananarivo à l’aéroport international d’Ivato. Les transporteurs roulent excessivement vite, et dans leurs mauvaises habitudes, ils font la course sur la digue, alors que celle –ci comporte des tournants souvent dangereux. Outre ces imprudences, il s’avère que de nombreux véhicules ne sont pas en situation régulière, soit par défaut de police d’assurances, soit parce que le chauffeur n’a pas le permis B qui autorise la conduite de véhicule de grandes dimensions. Des sanctions sont prises à l’égard des contrevenants. A noter que le Directeur de Cabinet de la Commune Urbaine d’Antananarivo, le Commissaire Alexandre Rabearisoa, a été aperçu sur les lieux durant la matinée.

Epidémie réelle à Ampefy selon Radio Antsiva
La Radio Antsiva du Groupe Prey réfute la version officielle du Ministère de la Santé concernant l’épidémie qui sévit à Ampefy, dans le fokontany de Marosoka Mahiatrondro. En effet, selon les informations recueillies par les journalistes de la station, il existe actuellement plus de 25 malades dans cette localité. Le médecin inspecteur de Miarinarivo ainsi que celui de Soavinandriana ont dépêché les gendarmes afin que ces derniers accélèrent l’inhumation des personnes décédées à cause de cette maladie inconnue. Le Ministère de la Santé a déclaré qu’il n’existe que 2 malades et que seuls 2 personnes sont décédées dans ce fokontany. Or, selon Radio Antsiva, les habitants de la localité, des immigrants du Sud de Madagascar pour la plupart, ont pour coutume d’ensevelir leurs morts après une longue veillée, ce qui expliquerait la propagation de la maladie. Affaire à suivre…..

Les artistes ont enfin leur statut officiel
Le Conseil de Gouvernement qui s’est tenu mardi a permis d’adopter de manière officielle le statut des artistes, au niveau du Ministère de la Culture et du Patrimoine. L’on peut dire que cette décision constitue une première, dans la mesure où aucune disposition légale ni réglementaire n’a jamais explicité ce statut. Concernant l’application de l’hologramme, l’incompréhension de certains artistes de ce principe et de son avantage constitue encore un facteur de blocage pour lequel le Ministère doit encore déployer des efforts d’information et de communication. Taxé à 70 Ar par CD publié, l’hologramme constitue en effet une ressource pour l’OMDA –Office Malgache des Droits d’Auteurs-, mais cet organisme a été conçu précisément pour payer chaque année des droits d’auteurs aux créatifs.
G. Ravelomanantsoa

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar