Interviews

Infos 13h : En bref...

Vendredi 4 Février 2011

• Tout le monde a péché, selon le Pr Zafy Albert

• Proposition de la communauté internationale, dixit Radanoara Julien

• Le MDM dispose d’une liste pour les institutions à partager

• Otrikafo fustige le pouvoir de transition

• Tana génère 650 t d’ordures chaque jour

• Ouverture des concours à l’Université d’Ankatso

• Célébration des 20 ans de l’association « Reny Malagasy »

Tout le monde a péché, selon le Pr Zafy Albert
Durant sa conférence hier, le Pr Zafy Albert a été ferme et vif dans ses propos. Il a reproché fortement au Dr Leonardo Simao de n’avoir mis dans la feuille de route aucune des propositions présentées par la mouvance Zafy Albert. Ensuite il a affirmé que toutes les vérités historiques de Madagascar doivent être connues pour que la réconciliation nationale puisse avoir lieu. Tout le monde a péché, a notamment martelé le Professeur, tout le monde. Les dirigeants ont tous péchés, le peuple a péché. Pour que le pardon ait lieu, il faut que tout soit dit. Il s’est référé en particulier à l’Afrique du Sud où, il y a 20 ans, la nation arc- en – ciel apparaissait, ce qui était inimaginable mais qui s’est réalisé après le grand pardon entre Noirs et Blancs. Par ailleurs, le Pr a réitéré sa détermination à ne pas contribuer à la feuille de route de la SADC – Communauté de Développement d’Afrique australe - en l’état actuel de sa teneur.

Proposition de la communauté internationale, dixit Radanoara Julien
Face aux débats de toutes sortes, l’expert en Relations internationales Radanoara Julien a expliqué que la feuille de route présentée par le Dr Leonardo Simao n’est pas le fait d’une seule personne, mais bien de la communauté internationale. En effet, a rappelé Radanoara Julien, la SADC – Communauté de Développement d’Afrique australe – est mandatée comme médiateur à Madagascar par l’Union africaine en tant que groupe régional de proximité, mais toute la communauté internationale, dont l’Organisation des Nations unies (ONU) est derrière la SADC. Il est tout à fait possible qu’avant de présenter la feuille de route lundi, le Dr Leonardo Simao l’a d’abord soumise aux différents Ambassadeurs de pays représentés à Madagascar, cela se pratique. Ainsi, ce document a reçu l’aval des instances internationales, a expliqué Radanoara Julien.

Le MDM dispose d’une liste pour les institutions à partager
Hier lors d’une rencontre avec la presse à Maibahoaka Ivato, Pierrot Rajaonarivelo, Président de la plate – forme « Mouvement pour la Démocratie à Madagascar » (MDM), a affirmé solennellement l’adhésion de sa formation à la feuille de route de la SADC – Communauté de Développement d’Afrique australe – et sa détermination à intégrer les institutions de la transition. La raison en est simple, a indiqué Pierrot Rajaonarivelo, la teneur de ce document nous semble répondre aux priorités du pays, à savoir la sortie de crise. La population malgache a trop souffert depuis plus d’un an, a souligné le Président du MDM. Par ailleurs, il a indiqué que le MDM dispose d’une liste à présenter pour la formation des institutions de la transition consensuelle et inclusive. Quant au Premier Ministre de consensus, Pierrot Rajaonarivelo a laissé entendre que l’actuel Premier Ministre, c’est-à- dire Camille Vital, pourrait former le consensus, d’autant qu’une transition ne devrait pas perdurer.

Otrikafo fustige le pouvoir de transition
Interviewé hier soir sur Radio Antsiva, le parti politique Otrikafo a dénoncé l’implication profonde de la France derrière Andry Rajoelina depuis les événements de 2009. S’appuyant sur plusieurs faits marquant la vie nationale durant ces deux dernières années, le parti de Rajaonah Andrianjaka a ainsi indiqué que l’orientation actuelle de la situation va vers une nouvelle dépendance à l’égard des étrangers. Ce que Otrikafo désapprouve entièrement, le parti prônant l’indépendance absolue de Madagascar vis – à – vis des institutions telles que la Banque mondiale ou le Fonds monétaire international (FMI). Les dettes contractées par Marc Ravalomanana au 31 décembre 2008, par exemple, a souligné Otrikafo, ne seront payées qu’en 2047, et si le pays revient dans ce système avec l’actuelle feuille de route, ce sera en 2100 que les dettes contractées seront payées. A noter qu’Otrikafo compte réunir la population tananarivienne à la Tranompokonolona Analakely demain matin pour exposer sa proposition de solution afin que Madagascar demeure autonome et indépendant.

Tana génère 650 t d’ordures chaque jour
Le SAMVA – Service Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo – a indiqué hier que la Capitale génère près de 650 tonnes d’ordures quotidiennes. La gestion de ces déchets est effectuée au moyen de 25 camions, dont 15 sont loués à des transporteurs privés. Par ailleurs le SAMVA va procéder à des mesures au niveau des fokontany pour cette année 2011, en procédant à des solutions durables en matière de canalisations pour les évacuations d’eaux usées, la gestion des ordures ménagères, etc. Le projet de station d’épuration d’eaux usées, en partenariat avec la Région Ile – de – France, pour un montant de 74 millions € est également en cours d’études, selon les indications de Niry Rasamoelimihamina, Directeur du SAMVA.

Ouverture des concours à l’Université d’Ankatso
Les bacheliers de l’année 2010 peuvent enfin accéder à l’Université d’Ankatso, ou du moins aux concours d’entrée en première année ! En effet, à partir de la semaine prochaine, ces concours auront lieu dans les différentes facultés d’Ankatso, comme les Sciences et Lettres, la Médecine , l’Agronomie, la faculté de Droit, etc. L’Ecole Nationale Supérieure (ENS) à Ampefiloha ainsi que l’Ecole Supérieure Polytechnique d’Antananarivo (ESPA) à Vontovorona ouvriront également leurs concours d’entrée à la fin de ce mois et au début du mois de mars. Le spectre de l’année blanche s’efface donc définitivement pour ces bacheliers.

Célébration des 20 ans de l’association « Reny Malagasy »
L’association « Reny Malagasy », qui a vu le jour il y a 20 ans, va commémorer cet anniversaire aujourd’hui au Palais National de la Culture et des Sports à Mahamasina. Se consacrant essentiellement à des activités sociales et d’entraide, l’association compte près d’un million de membres dans tout Madagascar, selon les explications de la Présidente , Antoinette Razafindrakoto. Ce sont cependant quelque 1 500 membres qui participeront à la célébration ce jour, en provenance des différentes régions de l’île. L’aide aux pauvres, aux orphelins et aux personnes âgées, dans la mesure de leurs moyens, a constitué les principales activités de l’association depuis sa création.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar