Interviews

Infos 13h du 28/01/11

Vendredi 28 Janvier 2011

• La mission de l’ONU est arrivée hier

• Le Parti Farimbona interpelle Leonardo Simao

• 07 ministres à reconduire dans le nouveau gouvernement

• Rapatriement de 15 femmes malgaches emprisonnées au Liban

• Actions contre la violence à l’égard des femmes

• Rasoamiaramanana Armand reconduit par le SECES

• Début des inscriptions au baccalauréat

La mission de l’ONU est arrivée hier
Ainsi qu’il avait été annoncé, la mission de l’Organisation des Nations Unies (ONU) est arrivée effectivement à Madagascar hier. Elle est dirigée par Joao Honwana, Directeur de la Division Afrique du Département des Affaires Politiques. La mission a pour objet d’évaluer la situation à Madagascar notamment dans le cadre du processus électoral à mener cette année. A cet égard, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) fait partie des interlocuteurs prioritaires de cette mission de l’ONU. Dès son arrivée hier, Joao Honwana a rencontré le Ministre des Affaires Etrangères, le Vice – Amiral Hyppolite Ramaroson. Une démarche qui semble s’inscrire dans le sens de la reconnaissance internationale, car auparavant, rares étaient les émissaires rencontrant ainsi les membres du gouvernement. Un entretien avec Andry Rajoelina, Président de la Transition , fait partie de l’agenda de Joao Honwana.

Le Parti Farimbona interpelle Leonardo Simao
A travers un communiqué publié dans la presse ce jour, les jeunes du Parti « Farimbona ho an’i Madagasikara Vaovao » récusent la médiation internationale menée par le Dr Leonardo Simao, émissaire de la SADC – Communauté de Développement de l’Afrique australe-, elle-même mandaté par l’Union Africaine et l’ONU. Selon le point de vue du parti, le référendum du 17 novembre ayant fait entrer Madagascar dans la Quatrième République , le processus malgacho-malgache est enclenché et l’intervention de l’extérieur n’a plus aucune signification. Le communiqué indique par ailleurs l’échec de la médiation internationale en rappelant les accords de Maputo et autres. De plus, le Parti Farimbona reproche à Leonardo Simao de mettre la pression sur Andry Rajoelina dans la constitution du futur gouvernement. Rappelant que Madagascar ne se trouve plus en « période exceptionnelle » mais bel et bien en période transitoire, le communiqué conclut que « la médiation (de Leonardo Simao) n’est ni légitime ni opportune ».

7 ministres à reconduire dans le nouveau gouvernement
Le Bureau Indépendant anti- corruption (Bianco) avait fait état du faible engagement des représentants de l’Etat dans la déclaration de patrimoine. En effet, en ce qui concerne l’actuel gouvernement, seuls 07 ministres ont procédé à cette formalité, avait indiqué le Bianco, sans les nommer. Par ailleurs, les relevés de bonne gestion en matière de finances publiques, notamment dans le cadre du respect des procédures de marchés publics n’’ont concerné que quelques départements également, moins d’une dizaine. Il est regrettable que le Bianco n’ait pas cité nommément ces ministres, car ils mériteraient pour le moins d’être reconduits dans le cadre du nouveau gouvernement. Pour l’exemple.

Rapatriement de 15 femmes malgaches emprisonnées au Liban
L’Etat malgache et l’Etat libanais ont conclu un accord devant permettre le rapatriement à Madagascar de 15 femmes malgaches qui y sont emprisonnées. Bien que les causes de cette incarcération n’aient pas été publiées, il est facile d’imaginer que la plupart d’entre ces femmes ont été malmenées, à l’instar de leurs malheureuses homologues rapatriées précédemment. Environ une soixantaine d’autres femmes sont en voie de rapatriement également, selon les informations. Par ailleurs, le Ministère de la Fonction publique, du Travail et des lois sociales a interdit depuis hier aux bureaux de placement tout envoi de travailleurs malgaches à l’extérieur, et ce, jusqu’à nouvel ordre. La consigne sera – t – elle suivie ? Depuis que plusieurs dépouilles mortelles de femmes ont été rapatriées du Liban en effet, l’interdiction de s’y rendre avait été décrété, mais les gens ont souvent passé outre, faute de travail sur place.

Actions contre la violence à l’égard des femmes
Le réseau Tihav – Tambazotra Iadiana amin’ny Herisetra Atao amin’ny Vehivavy- luttant contre la violence à l’égard des femmes prévoit un mois d’activités pour renforcer la diffusion de son message, à savoir « rompre le silence ».. En effet, selon la culture malgache, les affaires intimes d’un couple ou d’un ménage ne sont pas à divulguer. Donc, la femme qui subit des violences, qu’elles soient de nature morale ou physique, n’en parle jamais à Madagascar. Pour briser ce comportement, dont les effets sont la souffrance permanente de la femme, le réseau prévoit d’interpeller et de sensibiliser toutes les forces vives sociales, politiques, et en premier lieu bien entendu, les femmes concernées. La violence existe, affirme Lydia Razafindravao, de l’association Enda, selon les résultats d’une enquête menée en 2007. Les actions qui commenceront demain ont pour objectif d’inciter les femmes à témoigner, mais également à réfléchir sur la façon de rompre le cycle de souffrances. A noter que le réseau Tihav regroupe 23 associations et organismes de promotion de la femme

Rasoamiaramanana Armand reconduit par le SECES
Durant le Congrès national du Syndicat des Enseignants- Chercheurs (SECES) qui se termine aujourd’hui, le SECES a procédé au renouvellement de son bureau national. C’est ainsi que le Président sortant, le Pr Rasoamiaramanana Armand a été reconduit. Le Congrès national, qui a débuté avant-hier, a tranché sur la fin de l’année universitaire 2009-2010, en clôturant les examens de chaque faculté. Pour déclarer l’ouverture de l’année universitaire 2010-2011, le SECES attend encore de voir se concrétiser ses revendications à l’égard de l’Etat, notamment du Ministère de l’Enseignement Supérieur.

Début des inscriptions au baccalauréat
Les élèves de la classe Terminale ont commencé leurs inscriptions à l’examen du baccalauréat depuis lundi. Cette inscription sera ouverte jusqu’au mois de mars, selon les indications de l’Office du baccalauréat. Les candidats d’école devront s’acquitter de 10.000 Ar au titre du droit d’inscription, tandis que les candidats libres payent 25.000Ar. Enfin, les candidats de nationalité étrangère doivent payer 75.000 Ar pour participer aux épreuves. Les examens auront lieu du 08 août au 12 août 2011 pour l’enseignement général et technique, selon Raveloson Solofo Dieudonné, Directeur de l’Office du baccalauréat.
G. Ravelomanantsoa

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar