Brèves Madagascar

Insécurité à Madagascar : 29 passagers tués lors de l’attaque d’un autocar

Mercredi 22 Juin 2016

Un drame s’était produit sur une route menant à Ankazoabo atsimo, à Madagascar. Un autocar a été pris dans une embuscade par des bandits. Le guet-apens a causé la mort de vingt-neuf personnes.

Un camion aménagé en taxi-brousse a été attaqué par des bandits armés appelés communément des dahalo. L’incident s’était produit sur la route vers Ankazoabo atsimo, entre la localité de Berenty et celle de Beloha. L’autocar était affilié à la coopérative Bilomalaza, selon le site madagascar-actualites.com.

Près de 70 bandits armés ont embusqué le taxi-brousse peu avant midi, hier 21 juin. Les dahalo ont fait feu sur le véhicule transportant des marchandises et de nombreuses personnes. Les balles ont perforé le véhicule et les bandits de grand chemin n’ont également tiré sur les pneus du taxi-brousse. C’est à partir de ce moment que le conducteur du camion aménagé a perdu le contrôle du poids lourd. Ce dernier avait fait une sortie de route catastrophique et termine sa course en se reversant. Cet incident a causé la mort de plusieurs personnes.

Après l’accident mortel, les bandits ont tiré sur le camion renversé aggravant le nombre de victimes tuées. "Huit enfants, un gendarme ainsi que le médecin-chef de Tanandava et son épouse ont péri dans cet accident" suivi d’un massacre, selon Madagascar Actualités. Les bandits ont ensuite dépouillé ce qui restait du camion avant de se volatiliser dans la nature.

Les autorités locales ont par ailleurs annoncé que quelques heures avant ce massacre et cette attaque à main armée particulièrement meurtrière, une autre embuscade a eu lieu sur la même route. Un véhicule de l’armée a été attaqué. Trois militaires ont été blessés à cause de cette attaque qui s’était produite vers 8h du matin le même jour. Les membres de l’Organe mixte de conception du district d’Ankazoabo sont en alerte après ces multiples attaques de bandits. Une troupe formée de militaires et de gendarmes a été mobilisée afin de sécuriser Ankazoabo atsimo et traquer les malfaiteurs. Une équipe de secours était également dépêchée sur les lieux afin de renforcer les médecins sur place dans la prise en charge des victimes de cette sordide attaque.

Source RFI
N.R.

Infos Diaspora | Brèves Madagascar