Alerte Infos

Insécurité grandissante à Madagascar

Vendredi 28 Décembre 2012

Insécurité grandissante à Madagascar
La France invite ses ressortissants de passage à Madagascar à la plus grande prudence en raison d’une recrudescence de l’insécurité observée depuis quelques temps dans certaines localités malgaches. (source : linfo.re)

Constatant une nette « augmentation » des risques liés « à la criminalité de droit commun » dans certaines villes malgaches, le Quai d’Orsay et l’ambassade de France à Madagascar, ont réactualisé conjointement les recommandations aux voyageurs en déplacement dans la Grande île.

"Dans les principales agglomérations, les conditions de sécurité suscitent des inquiétudes en raison de la délinquance sur la voie publique (vols à la tire, vols dans les véhicules) et des cambriolages de résidences", avertit le ministère français des Affaires étrangères sur son site.

A Antananarivo, quelques quartiers comme Ambondrona, Ambohijatovo ou encore la partie supérieure de l’Avenue de l’Indépendance et le marché d’Analakely, sont à éviter, notamment en début de soirée et la nuit.

Sur la pointe nord de l’île, à Diégo-Suarez, les autorités françaises recommandent au touriste individuel en visite sur la montagne des Français de « faire systématiquement appel à un guide malgache employé par une agence locale ».

Pour ceux qui prévoient de se rendre dans le sud du pays, le site diplomatie.gouv.fr rappelle que « des vols de bétail organisés à grande échelle génèrent des affrontements entre forces de l’ordre et bandes armées », notamment dans la région d’Anosy / Betroka (sud-est du pays).

« Les représailles d’éleveurs ainsi que des rivalités entre bandes concurrentes engendrent une situation d’insécurité dans cette région, qu’il convient d’éviter temporairement », rajoute-t-on.

Pour la destination nord-ouest, principalement à Nosy Be, le site avertit les voyageurs sur une importante augmentation des vols et des agressions notée sur la route reliant l’aéroport de Fascene à la capitale Hellville.

« Il est formellement déconseillé de se déplacer sur cet axe à pied, à bicyclette ou en moto, à toute heure », insiste le Quai d’Orsay, invitant les ressortissants français à observer la même vigilance pour les déplacements à Mont Passot, Cascade, Arbre Sacré et dans les rues du centre-ville d’Hellville.

A Tuléar, dans le sud de l’île, la plage de la Batterie reste une zone rouge pour les touristes français. « La fréquentation de cette plage doit impérativement être évitée en raison d’agressions récentes d’une exceptionnelle violence », rappelle le site du ministère, en référence à l’agression mortelle dont avait été victime un couple originaire du nord de la métropole en avril dernier.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar