Interviews

Interview exclusive de Lala Haingo, membre du comité de soutien Hasin'i Madagascar sur ce qu'elle pense des élections !

Lundi 16 Décembre 2013

De l’utilité des Elections... Lala Haingo Rajaoarisoa, Présidente de Viavin'iGasikara miray, également présidente de ProT Europe, deux associations qui œuvrent dans divers domaines, culturel, social et humanitaire pour les malagasy, nous livre son point de vue en tant que femme engagée.

Pensez-vous qu’une cohabitation est une solution à la crise ?
Il suffit de voir à travers le monde, les pays qui connaissent moins de crise, ce sont ceux qui pratiquent une cohabitation.
Une opposition forte permet au gouvernement en place de se remettre en question et sert de garde-fou dans les prises de décision.

Travailler ensemble, vous en parlez souvent ?
Lorsque les décisions sont prises par des groupes antagonistes, cela permet d’avancer et de faire des projets de consensus.

Votre opinion sur le foisonnement des lois de ces derniers mois ?
"L’insuffisance des politiques", en place contribue à l’affaiblissement de la transition. Cette même insuffisance est compensée par une inflation législative. Qu’en est-il de la légitimité de toutes ces décisions qui n’ont d’autres finalités que le maintien au pouvoir, aussi contesté soit-il !

Pour vous, est-ce la fin de la transition ?
La transition a eu cinq longues années pour montrer ce qu’elle était capable de faire. Force est de constater que le résultat n’est guère brillant. Le bilan est négatif dans l’ensemble. Madagascar a énormément souffert de son isolement tant sur les plans économique que politique.

Ces élections vont-elles changer les choses ?
Les élections ont fait l’objet de controverse de la part des citoyens. On assiste de plus en plus à un désamour de la chose publique. La défiance des électeurs vis-à-vis des politiques doublée de leur maintien dans l’ignorance font que la démocratie a encore un long chemin à parcourir. Mais c’est tout de même une étape fondamentale dans l’apprentissage de la démocratie. Par le biais des élections, les électeurs participent à la désignation des futurs dirigeants. Le vote va enfin désigner un président légitime et les élections législatives vont dégager une majorité qui va influer sur les orientations politiques.

La transition a-t-elle raison de légiférer à tour de bras actuellement ?
Le pouvoir en place défend plus ses intérêts et n’en a cure des électeurs. Madagascar est entre les mains d’apparatchik qui ne souhaitent absolument pas que ça change. Nommer des fonctionnaires alors qu'on est à la veille de changement, je n'en vois pas l'intérêt pour Madagascar, mettre des militaires dans huit régions entre le premier et le second tour ? Est-ce pour autant que la sécurité est renforcée ? ou il s'agit encore une fois de manœuvres dilatoires pour influer sur les futures élections par intimidation de la population locale ?

Que pensez-vous des campagnes électorales des candidats qui restent en lice ?

A partir du moment où cela ne reste pas que des "boniments électoraux" qui n’ont d’autres objectifs que d’endormir les électeurs. Là effectivement ils ont chacun un rôle à jouer : convaincre d’abord que leur préoccupation est avant tout de sortir Madagascar de ce marasme et non d'accéder au pouvoir pour le pouvoir sans se soucier de l'intérêt du pays et surtout agir par la suite, mettre en place un programme de développement suivi qui profite avant tout aux 22 millions de malagasy et non aux portefeuilles des nouveaux élus !

Quel est votre sentiment sur le résultat des élections ?
On assiste à un "affadissement" du pouvoir en place. A force de museler et de prendre des décisions opaques unilatérales, au lieu de servir le gouvernement en place, cela ne fait qu’accentuer le ras le bol général ! Comment peut-on caractériser ce comportement ? Vouloir à tout prix s'accrocher au pouvoir quand bien même, en y étant et en ayant toute marge de manœuvre, le résultat est catastrophique ? Ce n'est pas un secret, tout le monde s'accorde à le dire.

Pensez-vous que son candidat a des chances de passer ?
Ce n’est pas une question de chance là ! Une batterie de subterfuges est mise en place pour verrouiller les élections en leur faveur jusqu’à rendre inaudible l’intervention télévisée de JLRobinson par des crachotements et des bruits de fond alors que cela n’arrive pas quand Hery Rajaonarimampianina ou les journalistes s’expriment. Trop de mauvaise foi caractérisée. Encore une fois, on ne laisse pas les malagasy se faire une idée précise et recueillir des informations sur les candidats en présence mais on met insidieusement en avant celui que le pouvoir en place soutient..

Qu’est-ce qui va motiver les malagasy à voter ?
Le sentiment que le vote va peser dans la désignation du président, quand bien même pour certains ce sera un vote sanction. L'absence de pouvoir et de contre-pouvoir clairement établis accentue l'indécision des électeurs dans leurs choix, d'où l'importance d'une information limpide pour les inciter à voter. Ne pas voter, c'est ne pas remplir son devoir de citoyen et empêcher les électeurs, c'est porter atteinte à leurs droits.

Quelle importance les législatives revêtent pour vous ?
Pour les législatives, le vote va dégager une majorité qui va peser sur les orientations politiques. C'est donner la parole au peuple, c'est renforcer le rôle politique du citoyen pour l'impliquer dans les affaires nationales, et valider ainsi leurs choix.

Y a-t-il une procédure particulière à suivre ?
Ceci nécessite un renforcement du rôle politique des candidats et parallèlement, une réelle nécessité du citoyen de mieux comprendre les enjeux du vote d’où une meilleure information-éducation du citoyen.

Pensez-vous qu’en vingt jours c’est possible ?
Pas du tout. C’est un travail de longue haleine des candidats au sein de leur "quartier", du travail qu’ils ont effectué pour la collectivité et non une élection basée sur la renommée ou l’apparence ! Quelle valeur ajoutée ont-ils apporté à la communauté ? Représenter les citoyens, c'est porter leur voix, donc connaître leurs attentes et leurs besoins et les mettre au centre des préoccupations politiques. "Porter la voix des citoyens pour les citoyens."

Pour conclure
Même imparfaites, les élections présidentielles et législatives sont nécessaires.

D’une part, elles sont l’expression de la démocratie, le droit reconnu aux citoyens de voter mais aussi pour le citoyen un devoir de voter pour participer aux affaires publiques, être acteur et pas seulement spectateur résigné. Il est déplorable de ne pas intégrer le droit de vote de la diaspora qui devrait pourtant être considérée comme une région à part entière dans la mesure où ses membres contribuent étroitement au développement de Madagascar. Il faut arrêter aussi de penser que parce que l'on a la double nationalité, on se désintéresse des affaires de son pays. Madagascar doit pouvoir compter sur tous ses compatriotes de par le monde.

Ainsi, cela permettrait également de réduire l’écart entre un exécutif tout puissant et un législatif qui porterait réellement la voix de ses électeurs, ce qui conduirait à un meilleur fonctionnement démocratique.

Un mot pour les internautes ?

VOTEZ !


Merci Lala-Haingo Rajaoarisoa pour cette interview sur le site de Madaplus.info.

Vous aussi acteurs économiques, sociaux, politiques malgaches n'hésitez pas contactez-nous pour parler de vos engagements pour le pays.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar