Alerte Infos

L’Union africaine déboute le FFKM

Mercredi 24 Avril 2013

Joaquim Chissano a fait un compte-rendu de la situation après sa dernière visite à Madagascar
Joaquim Chissano a fait un compte-rendu de la situation après sa dernière visite à Madagascar
Le Conseil de Paix et de sécurité de l'Union africaine lance un message fort pour contrecarrer toute tentative visant à remettre en cause la Feuille de route et pour défendre le calendrier électoral.

L'Union africaine (UA) manie le bâton et la carotte. Le Conseil de Paix et de sécurité (CPS) réagit à l’initiative de « réconciliation » du Conseil œcuménique des églises chré­tien­nes de Madagascar (FFKM) qui, lors de la réunion préliminaire, évoque, entre autres, l’idée d’une nouvelle transition, du moins la restructuration de celle-ci.

« Le Conseil (…) souligne la détermination de l’UA à rejeter toute initiative visant à modifier ou à saper la Feuille de route et le calendrier électoral tel que déjà déterminé par la Commission électorale nationale indépendante de la transition (CENIT), avec le soutien de la SADC, de l’UA et des Nations unies », a indiqué le communiqué de la réunion du CPS à Dar-es-Salaam, en Tanzanie, hier. Il a mis en garde toute démarche qui vise à « prendre des mesures contre tous ceux qui tenteraient de saper les efforts en cours ».

Le CPS s’accroche à la Feuille de route et l’a fait comprendre face aux critiques dans la mise en œuvre de celle-ci. Il « réitère son attachement à la Feuille de route pour la sortie de crise à Madagascar du 17 septembre 2011, qui constitue le cadre approprié pour la restauration de l’ordre constitutionnel et le règlement global de la crise ».

L’Union africaine reconnaît que « certaines dispositions de la Feuille de route n’ont pas été intégralement mises en œuvre. » Il cite, entre autres, le cas de la neutralité, l’idée d’inclusion et de consensus dans le processus de transition. Il souligne des défaillances dans le « respect des libertés fondamentales, l’octroi de l'amnistie, la formalisation du statut des anciens Présidents (…) et le retour inconditionnel au pays de tous les exilés politiques ». Le CPS demande ainsi des mesures d’urgence, « notamment en libérant les personnels militaires actuellement détenus et en respectant scrupuleusement la liberté d’expression ».

Contrepartie

Avec une telle réaction, l’Union africaine tente d’endiguer la démarche de « réconciliation » du FFKM, qui a vu la participation des trois des quatre chefs de file des mouvances et une centaine d’associations et de formations politiques. La réunion préliminaire organisée par la confédération des Églises avait débouché sur une large demande pour la retouche de la transition, voire la mise sur pied d'une nouvelle transition, le 18 avril. Ces propositions devraient être validées, retouchées ou infirmées au cours d'un processus de légitimation nationale et d'une rencontre au sommet au début du mois de mai.
Entre-temps, Andry Rajoelina, président de la Transition, s’est exprimé « contre une nouvelle transition », à Ambovombe samedi. Il s'est dit pourtant ouvert aux discussions pour l' « amélioration de la Feuille de route » ou sur l'ordre des élections.

L’UA promet un accompagnement plus étroit de la démarche vers la sortie de crise. Le CPS « encourage la présidente de la Commis­sion à convoquer, aussi rapidement que possible (…) une réunion du Groupe international de contact sur Madagascar (GIC-M), en vue de coordonner l’action de la communauté internationale en appui à la mise en œuvre de la Feuille de route ». Il assure un examen périodique du dossier malga­che « tous les 45 jours ».
Fatma Samoura, représentante résidente du Program­me des Nations unies pour le développement et coordinatrice des systèmes des Nations unies, avait été la première à fustiger la démarche du FFKM vendredi. Le CPS prend le relais pour enfoncer le clou avant que l’initiative des Eglises ne prenne de l’ampleur. « Cette réunion [à Dar-Es-Salaam] devrait évaluer soigneusement la situation, en vue d'identifier les mesures supplémentaires nécessaires pour atteindre les objectifs fixés », a déclaré Ramtane Lamamra, commissaire à la Paix et à la sécurité de l’UA lors de l'ouverture de la réunion.

Iloniaina Alain / lexpressmada.com
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar