Alerte Infos

L' artiste malgache Wawa refoulé à l’aéroport de Marseille

Mercredi 9 Octobre 2013

L' artiste malgache Wawa refoulé à l’aéroport de Marseille
Le chanteur malgache Wawa, originaire de Nosy-Be, a été refoulé par le service de l’immigration française à son arrivée à l’aéroport de Marseille, pour un motif inconnu alors même que ces derniers ont eu leur visa. Sa tournée européenne a dû être annulée.

Surnommé « le prince du salegy », le célèbre chanteur malgache Wawa, natif de l’île de Nosy-Be, est désormais une « persona non grata en France », révèle le journal malgache Les Nouvelles.

L’artiste, accompagné de ses musiciens, a été refoulé par le service de l’immigration française dès sa descente d’avion à l’aéroport international de Marseille vendredi dernier. Ils ont été contraints de reprendre l’avion vers la Grande île pour un motif inconnu.

« Le groupe n’en sait pas grand-chose (…) et il n’a fait que se soumettre à ces règles plutôt inhabituelles », souligne Les Nouvelles, ajoutant que « les autorités compétentes françaises ne communiquent pas non plus leur propre version des faits ».

A leur retour à Tananarive, le leader et les membres du groupe Wawa ont été convoqués par le ministère de l’Intérieur et leur audition s’est déroulée lundi 7 octobre dans les locaux de la police de l’immigration à Anosy, rapporte Les Nouvelles, sans donner plus de précisions.

Wawa a été contraint d’annuler sa tournée en France et en Europe alors que les arrestations se poursuivent sur son île natale après les lynchages de trois personnes, dont deux Français, la semaine dernière.

Le manager de la star malgache, Fidelis Dhaery, s’est dit « étranger à cette situation ». « Chaque année, le groupe Wawa effectue cette même tournée avec le même producteur, et cette fois-ci encore, nous avons obtenu notre visa auprès du consulat sans aucun problème. Mais lorsque nous sommes arrivés à Marseille, les responsables de la sécurité nous ont interpellés, sans que nous ne sachions pourquoi, ensuite ils nous ont demandé de retourner à Madagascar », raconte-t-il dans les colonnes du quotidien Les Nouvelles.

Contactées par la presse locale, les autorités malgaches se refusent à tout commentaire. Les Nouvelles se demande si « cette affaire a une quelconque relation avec le récent événement de Nosy-Be » où l’enquête continue pour identifier la foule furieuse qui a lynché à mort deux Européens, soupçonnés d’un prétendu trafic d’organes.

(Sources; info.re)
Vola Rasoamanana


1.Posté par bitch le 10/04/2016 09:53 (depuis mobile)
that's good

2.Posté par wawa le 10/04/2016 09:55 (depuis mobile)
Commentaire * you all are a motherfucker

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar