Alerte Infos

L’extinction des lémuriens de Madagascar provoque la disparition des forêts

Mardi 12 Avril 2016

Si les lémuriens de Madagascar disparaissent, alors de nombreux arbres disparaitront avec eux. L’extinction des lémuriens va provoquer la disparition des forêts sur le long terme.

Le Megaladapis était connu comme le lémurien koala. Il appartenait à une famille de 3 espèces qui vivait dans les forêts malgaches. Ces lémuriens géants avaient la taille d’un gorille et ils ont disparu il y a un millénaire. D’autres lémuriens géants tels que le Palaeopropithecidae ou le Archaeolemuridae ont eu un destin similaire. Mais leur extinction a aussi provoqué la disparition des arbres qui n’avaient plus d’animaux pour disperser leurs graines.

Les lémuriens de Madagascar sont en danger critique et cela menace aussi la flore unique du pays. La Grande Île possède une biodiversité unique au monde. Les chercheurs avaient déjà averti sur le problème des arbres-orphelins, mais Sarah Federman de l’université de Yale et ses collègues ont pointé le rôle de l’extinction des lémuriens pour la première fois.

Grandes graines = Grands problèmes

Ces chercheurs ont découvert que la disparition de 17 espèces de lémuriens frugivores ces derniers siècles a réduit la capacité des arbres à disperser les graines. Cela signifie que les arbres et les plantes de Madagascar ont perdu leur principal moyen de propagation. L’équipe a trouvé ce lien en regardant les dents et la mâchoire des lémuriens disparus. Ces lémuriens mangeaient de grands fruits qui possédaient de grandes graines et ensuite, ils les excrétaient à travers tout le pays.

Les grands fruits ont donné un avantage évolutionnaire à de nombreux arbres, mais maintenant, c’est devenu un handicap. Les grands lémuriens sont éteints et les graines sont trop grandes pour les lémuriens qui sont encore vivants. Avec la disparition des lémuriens géants, certaines plantes sont dans une position difficile. De nombreux arbres dépendent actuellement de 2 espèces de grands lémuriens qui restent encore en vie. Le Vari noir et blanc et le Vari roux sont les seules espèces qui permettent à ces arbres de survivre.

Des extinctions en chaine

Et parmi les arbres menacés, selon Federman, on a la plupart des 33 espèces de Canarium qui dominent dans les forêts malgaches. Le Vari Roux est une espèce unique et irremplaçable selon Federman. Et c’est une mauvaise nouvelle, car selon l’International Union for the Conservation of Nature (IUCN), les 2 espèces ont perdu 80 % de leur population dans les 30 dernières années et ils sont menacé d’une disparition rapide.

Leur conservation doit être une priorité selon Federman et pas uniquement pour protéger la biodiversité des lémuriens, mais pour protéger aussi les forêts restantes de Madagascar. Elle prédit des extinctions à la chaine si ces 2 espèces de lémuriens disparaissent. Ensuite, les forêts commenceront à disparaitre ce qui va provoquer l’extinction des autres animaux qui en dépendent. Cette étude est très importante selon Christoph Schwitzer du zoo de Bristol au Royaume-Uni. Elle implique que la protection des lémuriens permet aussi de protéger les écosystèmes forestiers de Madagascar.

Source : Actualite.HousseniaWriting.com

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar