Alerte Infos

La crise malgache vue par Vahömbey

Vendredi 17 Juin 2011

La population, otage des politiciens ?
La population, otage des politiciens ?
Alors que la crise à Madagascar semble s’enliser, amenant les gens à faire n’importe comme vendre des friperies en bordure de route ou devenir colporteur de tout et de rien...

Vente de friperies en bord de route...
Vente de friperies en bord de route...
...Roland Rabearison, alias Vahömbey, nous transmet sa vision sur cette crise malgache.

A travers sa perception et sa connaissance des faits et des gens, il invite la population à lire d’une autre manière la situation, se ralliant, d’une certaine manière, aux recommandations du SEFAFI, l’Observatoire de la Vie Publique.

Cette organisation avait en effet relevé que la population (dont l’armée, ou les fonctionnaires), ne devaient pas être instrumentalisés.

Vahömbey, à sa manière, nous invite donc à commencer avec un peu d’arithmétique. En effet, sur son blog de Fanambinana Madagasikara (FAMà), le poète-chanteur - philosophe nous révèle que sur les 20 millions de Malgaches, ce ne sont qu’une petite poignée de gens qui nous malmènent depuis plusieurs années.

Ils ne sont « que » 1 pour 200 habitants ! Pour rappel, FAnambinana MAdagasikara est un mouvement humaniste initié par Vahömbey, et signifie Chance-Prospérité pour Madagascar. Pour rappel, Vahömbey a annoncé en premier sa candidature à la magistrature suprême dès juillet 2009.

Voici un large extrait de « Salanitra ry Ambanilanitra », à savourer sans modération !
« Madagasikara serait aujourd'hui, politiquement et économiquement, l’otage d’un millier d'individus détenteurs d'autorité ou influents à divers titres. Ce qui représente un vingt-millième de toute sa population.

Rajoutons les fanatiques et les courtisans serviles de chaque camp sans oublier les profiteurs de tout bord dont les brigands de grand chemin et les dahalo en costume-cravate. Comptons très large, en tout : 100 000 ? Soit. Mais à peine… 1/200 de toute la population ! Instructif comme chiffre, n’est-ce pas ?

Ainsi, un seul individu se prétendrait suffisamment puissant matériellement, kalachnikov à portée de voix ou pistolet dans la boîte à gants et chéquier comme éventail, pour dominer psychologiquement 200 de ses semblables.

Autrement dit, une goutte d’impureté qui prétend obscurcir la limpidité de toute une jarre d’eau pure. Quelle absurdité ! Même pas un fandoto iray tandroka contre un fandio iray siny, comme le dirait la sagesse populaire malagasy.

Pourquoi, citoyens, les laissons-nous faire sans réagir outre mesure ? Peut-être bien parce qu’au fond de nous-mêmes, nous ne craignons nullement ces prédateurs. Et nous avons raison. Notre conscience personnelle nous l’affirme et l’histoire de notre terre sacrée nous le confirme.

C’est pour abonder dans ce sens que dernièrement, à travers les pages de ce blog, nous avons rappelé le chemin parcouru par nos ancêtres depuis la nuit des temps.

Tantaran-drazana # 01 et # 02. Ces textes évoquent le rôle crucial des Antemoro - originellement : onjatsy, anteony et anakara - dans l’édification de nos systèmes normatifs et la structuration de nos canevas idéo-logiques.

LEMURIA-Madagasikara, pour tenter de démêler les multiples ramifications historiques de nos strates ancestrales: maroseranana, jôby afrikana, antemoro, hindouiste et bouddhiste, juive de l’ère de Salomon, austronésienne, et vazimba située aux confins de l’histoire mais axe primordial de nos mythes fondateurs.

Cette liste établie pour faciliter une lecture en diagonale du cours de l'histoire, précisons-le, n’est nullement exhaustive. Toute indication complémentaire est la bienvenue. Le débat, à ce sujet, demeurera toujours ouvert.

Nous avons volontairement occulté les faits à partir du 20ème siècle. Que les recherches suivent leur cours pour rétablir les vérités historiques ! Certaines blessures sont trop récentes et les divergences d’opinion, encore trop flagrantes.

Laissons les actuels malfaisants, nationaux comme internationaux, s’empêtrer dans leur rapacité en exploitant ignominieusement les falsifications et autres malentendus issus de ce récent passé. Qu’ils abusent donc de notre ingénuité ! A chacun, son sens du sacré. »

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar