Alerte Infos

La crise politique a fait perdre 8 milliards de dollars à Madagascar

Jeudi 6 Juin 2013

La crise politique a fait perdre 8 milliards de dollars à Madagascar
Madagascar a subi une perte de 8 milliards de dollars à cause de la crise politique et économique que le pays vit depuis des années, selon une récente note rendue publique par la Banque Mondiale. (source : icilome.com)

L'institution de Bretton Woods précise qu'une « poursuite dans cette impasse » se traduira par une détérioration plus poussée de l'économie avec « des implications profondes à court, moyen et long terme ».

La note s'étend particulièrement sur « les graves conséquences de l'inaction politique, d'un point de vue factuel au sujet des questions de développement ».

Pour la Banque Mondiale, « seule une sortie durable de l'impasse permettra au pays de se concentrer sur la sécurisation du développement et de la croissance économique pour la population ».

L'institution financière internationale fait remarquer que le pays, qui avait une croissance de 5 pour cent avant la crise, bénéficie d'un potentiel économique énorme.

Prenant comme référence ce taux, la Banque Mondiale estime que « le PIB en 2013 aurait été de 20 pour cent au-dessus de son niveau actuel » et avance que «l'écart entre la situation où l'économie aurait dû être et la situation actuelle devrait maintenant dépasser 8 milliards de dollars US ».

L'impasse politique a engendré une énorme incertitude sur les investisseurs privés, ce qui a « mis un coup d'arrêt à l'élan économique de Madagascar », fait remarquer la Banque mondiale ajoutant que les « quatre ans et demi de crise politique ont eu des conséquences très sévères sur les indicateurs économiques et sociaux » du pays.

Sur le plan socioéconomique, elle estime qu' « avec une économie au point mort, le revenu par habitant a chuté en 2013 est retombé à son niveau de 2001 » provoquant une augmentation de la pauvreté.

« Les premières estimations indiquent que de 2008 à 2013, la proportion de la population vivant sous le seuil de pauvreté (proportion qui était déjà élevée avant la crise) a sans doute augmenté de plus de 10 points de pourcentage, avec le plus grand impact en 2011-2013, alors que la crise persistait ».

La Banque mondiale note ainsi qu'«à ce jour, Madagascar ne sera pas en mesure d'atteindre la plupart des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) d'ici 2015, même ceux qui ont été jugés en 2007 potentiellement réalisables » tels que la réduction de la mortalité infantile, l'augmentation du taux net de scolarisation et d'achèvement dans le primaire, ainsi que la réduction de l'extrême pauvreté...

L'étude de la Banque mondiale relève aussi l'exacerbation des problèmes de gouvernance avec la persistance de la crise.

Elle note à ce propos l'affaiblissement de l'Etat de droit, l'insécurité croissante, la mauvaise gouvernance dans l'exploitation des ressources naturelles (bois de rose, or, pierres précieuses), des progrès limités sur le front anti-corruption et la faible transparence dans la gestion des ressources publiques.

source : Apanews
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar