Insolites et le-saviez-vous ?

La "loi toilettes" divise le pays de l'Oncle Sam

Vendredi 13 Mai 2016

En Caroline du Nord, un texte oblige les transgenres à fréquenter les W.-C. correspondant au sexe inscrit sur leur acte de naissance, au grand dam de Washington.

Surmaquillée, une blonde peroxydée, parure fantaisie sur robe imprimée, s'immortalise main dans les cheveux en direct des W.-C. masculins : « Vous avez vraiment décrété une loi obligeant les hommes à partager leurs toilettes avec moi ? » s'étonne sur Twitter la transgenre scandalisée.

Aux États-Unis, le petit coin fait grand bruit depuis que le « bathroom bill » – ou « bataille des toilettes » – divise le pays. Adoptée le 23 mars dernier par la Caroline du Nord, cette loi discriminatoire impose aux personnes transgenres de fréquenter les sanitaires correspondant au sexe figurant sur leur acte de naissance, au grand dam de Washington.

Sur injonction du gouvernement, l'État côtier avait jusqu'au 9 mai pour retirer ce texte reniant le changement de genre, au risque de voir ses universités privées de subventions fédérales. Quatre jours plus tard, l'inique règlement sévit toujours.

L'État fédéral avait lancé cet ultimatum au début du mois à Pat McCrory, le gouverneur de la Caroline du Nord, au lendemain d'un léger assouplissement de la loi, qui ne s'applique plus qu'aux lieux publics, et non privés. Un pas en arrière jugé dérisoire par Loretta Lynch, ministre américaine de la Justice : « Cette action a une portée dépassant nettement le cadre des toilettes. Sont en jeu la dignité et le respect de nos concitoyens. » L'administration Obama accuse, entre autres, la Caroline du Nord de violer les dispositions du Civil Right Act, les amendements de 1972 ainsi que le texte sur la violence contre les femmes de 2013.

« Bon sens »

Pour contrer les coupes budgétaires, l'État de l'Est a, lui, décidé de prendre les devants et d'attaquer le gouvernement pour la « démesure flagrante et sans fondement » avec laquelle il épingle la Caroline du Nord. Pour son chef exécutif, sa législation relève tout bonnement du « bon sens », comme le rapportait la BBC pas plus tard que lundi. Un point de vue que la communauté visée s'est empressée de tourner en ridicule sur Twitter au moyen de selfies pris dans les latrines du sexe opposé.

Dans un plaidoyer publié le 25 mars sur le site Quartz et cité par Libération , Thomas McBee, citoyen concerné par le « bathroom bill » et dont le certificat de naissance a pu être modifié en 2011, écrit :i[ « Je n'ai jamais eu l'impression d'être né dans le mauvais corps, mais aujourd'hui, j'ai l'impression d'être né dans le mauvais État. […] Je suis désormais l'un des très rares transgenres pouvant se rendre dans des toilettes publiques pour hommes en Caroline du Nord. »]i Reconnaissant, l'auteur de ces lignes évoque le parcours « kafkaïen » des inévitables démarches administratives auxquelles il a eu affaire.

Les vedettes s'en mêlent

Cette situation suscite en outre l'inquiétude des personnes transgenres victimes de violences dans ces lieux d'aisance. Selon une étude du Williams Institute réalisée en 2013, 70 % des individus en question ont subi une agression dans l'État de Washington. Des chiffres qui discréditent l'argument de Pat McCrory selon lequel la promulgation de sa loi protégerait les femmes des hommes susceptibles de s'infiltrer dans leurs toilettes, grimés en fille, dans le seul but de les brutaliser.

Une spectaculaire levée de boucliers a vu le jour parmi les associations de défense des droits LGBT et les célébrités. Bruce Springsteen, Pearl Jam, Bryan Adams, Ringo Starr, Demi Lovato ou encore Cyndi Lauper ont annulé leurs concerts en Caroline du Nord en signe de soutien. Face à un tel tollé, la ville d'Oxford, en Alabama, a préféré renoncer à une ordonnance similaire à celle de l'État côtier une semaine à peine après l'avoir adoptée. À la place, des toilettes accessibles « à tous les genres » mettent désormais tout le monde d'accord.

Source : LePoint.fr

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar