Brèves Madagascar

Le Chinois CHEC à la rescousse du sommet de la Francophonie

Lundi 11 Juillet 2016

Implantée depuis moins d’un an à Madagascar, la China Harbour Engineering Company (CHEC), filiale du poids lourd mondial China Communications Construction Company Ltd (CCCC), a déjà remporté deux marchés importants.

L’entreprise chinoise a été retenue pour la construction de la nouvelle route de 11 kilomètres reliant la capitale à l’aéroport international d’Ivato pour 43 millions d’euros. Les travaux ont déjà commencé et devraient s’achever d’ici fin octobre car la route est prévue pour le sommet de la Francophonie. Pour réaliser cette infrastructure, CHEC a fait appel à 104 ingénieurs et techniciens chinois, ainsi qu'à 750 employés. Elle a également alloué 8,9 millions à l’achat de matériels et d’équipements neufs provenant directement de Chine. Selon les responsables de l’entreprise, cette importation était nécessaire en raison des contraintes d’agrément et de conformité spécifiées dans le projet. Celui-ci est sous contrôle de l'Office national de l’Environnement et de la société indépendante Louis Berger International.

CHEC doit également réaliser un projet de 10 millions d’euros portant sur l’édification de la base aéronavale d’Ivato. Les travaux, qui dureront sept mois, concernent la construction de bureaux et de dortoirs. Avec ces deux projets, la CHEC assoit ainsi un peu plus sa présence dans la Grande Ile.

Sources Eco Austral
N.R.

Infos Diaspora | Brèves Madagascar