Alerte Infos

Le bout du tunnel à Madagascar?

Samedi 21 Décembre 2013

C’est aujourd’hui le second tour de la présidentielle. Et le scrutin est couplé aux élections législatives. La presse malgache est dubitative.

« Les sceptiques comparent ces élections à un choix entre la peste et le choléra, formule ainsi La Tribune de Madagascar. D’autres, encore plus cyniques, considèrent l’élection comme une bataille rangée entre deux gangs de bandits égoïstes, qui ne pensent qu’à leurs propres intérêts ». Le journal, néanmoins, se dit « plutôt optimiste » et veut croire « que les deux camps protagonistes se soucient véritablement du bien-être de leurs concitoyens et sont conduits par la noble ambition patriotique ».

Tel n’est pas le cas de La Gazette de la Grande Ile. « Les Malgaches ont les candidats qu’ils méritent », grince le confrère. « Objectivement, honnêtement, il n’y a rien à espérer, à attendre des deux hommes, anticipe le journal au sujet des deux finalistes de la présidentielle. Ils n’ont, de toute façon, été que de simples acteurs dans le processus ayant abouti aux présentes élections ». Et La Gazette n’est guère plus tendre avec les candidats aux législatives. « Ceux qui prétendent siéger à l’Assemblée nationale se font discrets : environ 60% des candidats sont inconnus du public. A l’image de la présidentielle, ces législatives sont finalement un cirque », bucheronne La Gazette de la Grande Ile.

« Que les meilleurs gagnent ! », lance Midi Madagascar. « Une chose est sûre, rappelle le journal, Madagascar est à deux pas d’en finir avec la période de Transition qui a duré presque cinq ans, c’est-à-dire un mandat entier de président de la République élu. Bien sûr, les gens qui ont profité du laxisme et de la gabegie et se sont enrichis durant cette période regretteront que l’ordre constitutionnel vienne perturber leurs affaires. Elles miseraient davantage dans cette élection sur les candidats qui assurent la continuité et la pérennité de leur exploitation ». Et le confrère affirme que la majorité des électeurs « recherche le changement ».

Non loin de là, Le Journal de l’île de la Réunion se penche sur ce double scrutin « inédit et historique ». Car ce vendredi marquera en effet « le retour de la Grande Île sur la voie démocratique », espère le confrère.

En tout cas, ces élections sont « cruciales », souligne L’Observateur Paalga. Le quotidien burkinabè les juge « capitales pour restaurer la sécurité et la stabilité, rassurer les investisseurs et relancer l’économie. En somme, reprendre en main cette île en dérive ».

Centrafrique : si loin de l’Europe...

C’est à Bruxelles que ses dirigeants vont dire comment davantage impliquer l’Union européenne en République centrafricaine. François Hollande entend obtenir de ses partenaires un soutien à l'opération militaire Sangaris, laquelle, à ses yeux, pourrait sans délai devenir une opération européenne. Le président français souhaiterait également le soutien européen à la Misca, la mission internationale de soutien à la Centrafrique, officiellement entrée en fonction hier, et qui a pris le relais de la Fomac.

Mais tandis que Paris « courtise », l’Europe, elle, « hésite », relève Guinée Conakry info. Les partenaires européens « font la moue […] Certains responsables européens semblent reprocher à Paris d’avoir mis la charrue avant les bœufs, en lançant l’opération avant de requérir leur soutien ». Voilà pourquoi la France « risque de demeurer seule ou presque dans la crise en Centrafrique, anticipe le journal en ligne. Or, comme l’attestent les événements d’hier dans le quartier banguissois de Gobongo, le défi sécuritaire est encore titanesque ».

Soudan du Sud : guerre d’egos

Les combats se sont poursuivis dans le pays hier, et la ville de Bor, par exemple, a été désertée en totalité par ses habitants.

« Et tout cela à cause de la rivalité entre deux frères d’armes, que la convoitise et les ambitions sans bornes pour le pouvoir politique, opposent désormais », soupire Le Pays au Burkina Faso. Le journal ouagalais prévient : « Si Riek et Salva Kiir ne reviennent pas à la raison, ils feront à travers cette ridicule guerre des egos, le bonheur de leurs ennemis d’hier ». Dans cette guerre, l’image du Soudan du Sud en prend un « sacré coup », regrette le journal. « Ces deux chefs que dévore la passion du pouvoir sont en train de décevoir tous ceux qui ont cru et soutenu leur lutte de libération que John Garang a porté jusqu’au sacrifice ultime», souligne Le Pays.

(source : http://www.rfi.fr )
C. R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar