Brèves Madagascar

Le délestage refait surface dans les grandes villes de Madagascar

Jeudi 28 Juillet 2016

Une des sources d'énergies qu'on peut utiliser à Madagascar
Une des sources d'énergies qu'on peut utiliser à Madagascar
Les différents mouvements sociaux émergent peu à peu, comme la revendication d’une vraie liberté d’expression, les mouvements syndicaux. Cerise sur le gâteau, les grandes villes replongent dans le noir.

L’administration RAJAONARIMAMPIANINA essaie tant bien que mal de gérer les grognes de toute part. Nombreuses sont les affaires qui méritent de faire l’objet d’une intervention de l’État, la question d’électricité en fait partie. En effet, plusieurs villes de Madagascar comme Mahajanga, Tuléar et même la ville des milles subissent de plein fouet la coupure fréquente de l’électricité. Or, le pays veut mettre sur pied une stratégie visant la promotion du tourisme. Mais force est de reconnaitre que le délestage met à mal cette stratégie. Il engendre la recrudescence de l’insécurité, les grands hôtels sont contraints de puiser dans leur escarcelle pour se payer d’autre source d’énergie pendant l’absence de la JIRAMA.


Pourquoi Madagascar n’élabore pas une politique visant à promouvoir toutes les autres sources d’énergie ? Nous avons presque tous les atouts. Le Soleil, oui Madagascar est aussi récipiendaire de ses rayons. Le vent pour l’énergie éolienne, nous avons un vaste endroit pour en faire un parc éolien. Et on ira jusqu’à la géothermie si c’est nécessaire.
N.R.

Infos Diaspora | Brèves Madagascar