Alerte Infos

Le goût du challenge du basketteur Antso Razafindrabe, originaire de Madagascar

Mercredi 31 Octobre 2012

Le goût du challenge du basketteur Antso Razafindrabe, originaire de Madagascar
Le basketteur Antso Razafindrabe a fait les belles heures des équipes par lesquelles il est passé. Aujourd’hui, il est à Vineuil. Et c’est bien parti pour continuer… (source : lanouvellerepublique.fr)

Pour le prénom, prononcez « Ants ». Simplement. Pas la peine d'inventer une tonalité à la teutonne, il est d'origine malgache. S'il avait été anglo-saxon, il aurait pu s'appeler Goodspeed. Mais c'est Razafindrabe et chacun se rappelle encore de sa bonne allure lorsqu'il arpentait le parquet du palais des sports à l'ADA de 2000 à 2007 (Nationale 3 à Nationale 1).

L'arrivée de Nicolas Faure lui a été fatale. « Je n'avais pas suffisamment de temps de jeu », confie-t-il. Il s'en est alors allé. Pas bien loin : à Chartres. Il y a passé cinq ans. Là aussi le club était en Nationale 3 lors de sa première saison. Trois ans plus tard, il était en Nationale 2, puis en Nationale 1 la saison d'après. Aujourd'hui, c'est à Vineuil qu'il est, en Prénationale. Depuis qu'il est arrivé dans le Loir-et-Cher en provenance de Brunoy (Seine-Saint-Denis) en 2000, il a toujours habité dans le département. « Je faisais les allers et retours quand je jouais à Chartres, explique-t-il, mais j'avais un arrangement avec le coach pour faire seulement trois entraînements par semaine. » Mais Zoran Durdevic est parti à l'intersaison et le nouvel entraîneur Raphaël Gaume ne l'entendait pas de cette oreille. « Alors ça n'était plus possible. » Il a donc appelé son ancien coach à l'ADA, Christophe Ivars, qui entraîne aujourd'hui Vineuil, lui disant qu'il cherchait un club. Ça n'a pas traîné…

« On était à la recherche d'un joueur extérieur à Vineuil, confie Christophe Ivars. Antso était une super-opportunité ! Et puis je connais bien le bonhomme. Le joueur aussi ! Il est exemplaire dans l'état d'esprit. En plus, il connaît tout le monde ici à Vineuil et tous l'apprécient. S'il a d'évidentes qualités individuelles, il est aussi un vrai joueur d'équipe. »

L'ancien arrière-meneur de l'ADA et de Chartres a donc posé ses baskets à Vineuil, en Prénationale, à l'intersaison. « Aujourd'hui j'ai 35 ans, mais je cherchais quand même un club avec de l'ambition », confie-t-il. Il semble qu'il soit une nouvelle fois tombé juste. Les Vinoliens de Christophe Ivars comptent bien accéder à la Nationale 3 à la fin de la saison, et ils sont bien partis pour avec leurs cinq victoires en autant de matchs. Et pas face à de petites équipes. « C'est vrai qu'on a déjà rencontré les ténors de la poule, lâche Christophe Ivars, avec Saint-Pierre et Gien. Même le PLLL Tours, depuis qu'il a joué contre nous, enchaîne des super-résultats. Et Saint-Jean-de-Braye, que l'on a rencontré ce week-end, a récupéré un gros intérieur avec son international congolais. Nos victoires sont vraiment significatives. »

« On a le potentiel pour monter, poursuit Antso Razafindrabe. Il y a bien sûr des choses sur lesquelles on doit encore travailler, et on n'est jamais à l'abri d'une blessure ou d'un non-match non plus, mais notre force, c'est un groupe homogène. Nous sommes neuf joueurs capables d'apporter quelque chose. »
Passer de la Nationale 1 à la Prénationale (autrement dit la Régionale 1) change quand même pas mal les habitudes de Razafindrabe. « C'est sûr que ce n'est plus du tout le même basket. C'est moins structuré dans le jeu, les systèmes nous donnent plus de liberté en Prénationale. L'intensité physique n'est pas la même non plus. De toute façon, je suis conscient que le gros de ma carrière est derrière moi, mais je vous rassure, j'ai encore le goût du challenge. » Avec Christophe Ivars et les Vinoliens, il ne sera donc pas déçu, à coup sûr, d'autant que maintenant, il peut enfin passer du temps le samedi soir en famille.

" Antso était une super opportunité " (Christophe Ivars)

Tout comme son entraîneur Christophe Ivars, Antso Razafindrabe ne met plus trop les pieds au Palais des sports les samedis soirs de match à Blois. On a toutefois pu l'apercevoir lors du dernier match amical de l'ADA contre Chartres. Mais lui se souvient particulièrement de la dernière fois qu'il a foulé le parquet. « C'était en février de cette année. Je jouais avec Chartres. Je me souviens de l'accueil énorme que m'avait réservé le public. Ça m'avait vraiment ému. »

sports.blois@nrco.fr
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar