Alerte Infos

Le prix de la vanille flambe à Madagascar

Samedi 27 Juillet 2013

Le prix de la vanille flambe à Madagascar
Le prix de la vanille verte s’envole à Madagascar suite à la baisse de la production. (source : linfo.re)

Les exportateurs locaux prévoient d’engager des négociations pour ne pas vendre à perte sur le marché international.

Depuis le début de la campagne en juin, Madagascar assiste à une flambée des prix de la vanille verte, désormais achetée à 7,5 euros le kilo auprès des producteurs contre 2,8 euros lors de la précédente campagne.

A ce rythme, ce sont les exportateurs qui risquent de payer le prix fort, raison pour laquelle ils ont entamé de sérieuses négociations afin de préserver leur marge bénéficiaire sur le marché international.

« Dix fois plus. Il s’agit, en général, de la différence des prix appliqués par les exportateurs de vanille par rapport au prix local de la vanille verte », mais ce n’est plus le cas aujourd’hui, étant donné que la précieuse gousse se vend à seulement 20 dollars le kilo, un prix qui est resté stable depuis ces quatre dernières années. 

« Au début de la campagne ,le 18 juin, le kilo de la vanille verte était déjà de 1 4000 ariary (5 euros), contre 2 000 ariary (0,7 euro) en 2012. Maintenant, le prix continue à grimper pour atteindre les 21 000ariary (7,5 euros). De notre côté, nous négocions une hausse de prix au près des importateurs. Ces négociations sont en cours  », confie à L’Express de Madagascar un exportateur de vanille. «  Nous plaidons pour la motivation des producteurs en soulignant que l’application d’un prix trop bas poussera les producteurs à délaisser la culture de vanille pour développer d’autres produits  », poursuit-il, avançant un argument de poids pour convaincre ses interlocuteurs. 

Sur la grande île, le prix de la vanille flambe pour une seule raison, qui n’est pas des moindres : « la baisse de la production », souligne L’Express de Madagascar. «  L’année dernière, la production prévisionnelle était de 1 500 tonnes. Au final, elle s’était établie entre 1200 et 1500 tonnes, au niveau national. Par rapport à 2012, la baisse est estimée à 30%, soit une production de 900 à 1000 tonnes. Et, pour le moment, cette diminution s’affirme  » dans ce pays connu pour être le premier producteur mondial de la vanille, explique Julien Bevahy, un opérateur de vanille installé à Sambava.

A noter que la fin de la campagne pour toutes les régions productrices de la vanille est prévue au début du mois de septembre prochain, conclut L’Express de Madagascar.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar