Alerte Infos

Le projet Comptoir Régional du Sel de Toliara

Vendredi 27 Mars 2015

Le projet Comptoir Régional du Sel de Toliara a été officialisé le 15 juin 2005 par la signature d’un accord tripartite entre le Ministère de la Santé et du Planning Familial Malagasy, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance et l’ONG Trans-Mad’ Développement.

Ce projet a été initié au début de l’année 2004 par le Docteur Ralainirina Paul Richard, Coordonnateur du Projet Cresan2, par le Docteur Solofinirina, Chef de Service de Santé Bucco-dentaire, le Docteur Rakotonirina Simon, Chef de Service de la Nutrition, le Docteur Manshande, task manager du secteur santé pour la Banque mondiale, le Docteur Valenti, responsable du service « nutrition » de l’UNICEF, l’OMS, les Amis Fluor et monsieur Macquet, représentant de l’ONG Trans-Mad’ Développement.

Ce projet visant à mettre en place un système pérenne d’iodation et de fluoration du sel par l’appui à la filière salicole de Toliara, revêt un double objectif de santé publique en luttant contre les troubles dus aux carences en iode (problèmes thyroïdiens, crétinisme, problèmes relatifs au couple mère-enfant…) par le traitement en additif iode du sel (produit de grande consommation, vecteur de diffusion de micronutriments) ainsi qu’en intégrant un additif supplémentaire au sel : le fluor, permettant de réduire de moitié les problèmes de santé buccodentaire de la population malagasy par l’intermédiaire de la consommation d’un sel fluoré.

Après un premier appui de 2 ans (juin 2005 – juin 2007) financé par le Ministère de la Santé (Cresan 2) et par l’Unicef et mis en œuvre par l’ONG Trans-Mad ayant permis la mise en place du Comptoir Régional du Sel de Toliara, Trans-Mad Développement assure actuellement une veille et un suivi sur cette structure de collecte, de traitement en iode et en fluor et de commercialisation du sel produit à Toliara.

Suite à différents appuis ponctuels de l’Unicef, le CoReSEL poursuit néanmoins sa mission malgré un contexte difficile (contexte climatique en 2011 : fortes pluies ayant entraîné une inflation des prix du sel, 2013 : inondation du hangar de traitement ainsi que des salines de la zone nord par le fleuve Fiherena lors du passage du cyclone Haruna).

Jusqu’à ce jour, le CoReSEL demeure, dans le grand sud de Madagascar, la seule structure capable de fournir du sel iodé et fluoré aux populations et cela afin de lutter contre les troubles dus aux carences en iode et d’améliorer l’état de santé bucco-dentaire des habitants tout en appuyant le développement d’une filière artisanale.

Source : lexpress.mu
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar