Alerte Infos

Le saphir étoilé, pierre emblématique de la région nord de Madagascar ?

Jeudi 28 Juin 2012

Saphirs étoilés taillés et montés sur des bagues
Saphirs étoilés taillés et montés sur des bagues
Situé à une centaine de kilomètres au sud de Diego-Suarez, le gisement de saphirs découvert en 1996 dans la région de l'Ankarana continue discrètement de produire aujourd'hui des pierres de qualité, loin de la ruée et des foules d'autres mines plus médiatisées. (source : atribune.cyber-diego.com)

Le saphir étoilé, pierre emblématique de la région nord de Madagascar ?
Issus des basaltes du proto-volcan de la Montagne d'Ambre, les saphirs, qui reposent a quelques mètres sous terre, dans une région au relief accidenté et à la géologie capricieuse, sont plus difficiles à extraire que dans d'autres sites miniers exploitables mécaniquement. Après la ruée de 1997-1998 ou l'on a estimé a plus de 15000 personnes la population présente, et ou quatre compagnies minières mécanisées ont finalement jeté l'éponge, beaucoup de collecteurs et de mineurs informels se sont tournés vers d'autres eldorados et l'activité a peu a peu décliné pour se stabiliser depuis 2008 a une centaine de mineurs informels et une vingtaine de collecteurs locaux.

Même si la majorité des saphirs transparents extraits sur ce site nécéssitent un traitement thermique (voir encadré) pour être facettés et commercialisables (qualité généralement achetés par des Thais ou sri-lankais), on trouve tout de même parfois de trés belles pierres gemmes de couleurs naturelles, "bleu royal", "bleu eau-vive", jaunes, ou plus rarement orangés, a des prix bien inférieurs a ceux d'autres régions. Mais la production la plus importante reste les saphirs opaques bleus, taillés en cabochons (en demi-sphère ovale ou ronde la plupart du temps), trés à la mode à Diego du fait de leur prix modique, de leur belle couleur bleue, et de leur dureté (le minéral le plus dur aprés le diamant).

Une infime fraction de ces pierres opaques ou plus rarement translucides possèdent les critères qui vont faire d'elles un saphir étoilé, uniquement après le polissage final. Cette étoile à six branches, appelée "astérisme" par les connaisseurs, est un reflet qui se déplace a la surface de la pierre en fonction de l'orientation de la lumière, et qui est généré par des fibres microscopiques incluses dans le minéral et orientées selon des angles précis. Inutile de dire que la décéption est souvent grande pour le professionnel qui, aprés avoir acheté dix saphirs bruts (qu'il croyait étoilés) séléctionnés parmi cinquante (que leur vendeur prétendait étoilés...), découvre que, aprés la taille effectuée par l'artisan lapidaire sur une meule diamantée, finalement seuls trois produisent une étoile de premier choix !

La qualité d'un saphir étoilé se juge en effet selon plusieurs critères, le plus important étant évidemment une étoile bien tracée et forte, avec six branches complètes. L'intensité du bleu est également déterminante, un bleu soutenu étant nettement plus rare et souvent plus apprécié qu'un bleu pastel. Chez les rares professionnels européens utilisant le saphir étoilé en joaillerie classique, les pierres de couleur homogènes sont généralement recherchées, encore plus si elles sont translucides, mais elles sont souvent vendues a des prix prohibitifs à l'étranger, quand on en trouve...

Pratiquement inconnu du grand public il y a une quinzaine d'années et boudé par les bijoutiers européens, le saphir étoilé connaît aujourd'hui un réel engouement pour ceux qui cherchent une pierre originale et mystérieuse. Curieusement, beaucoup s'éloignent des critères classiques et recherchent une pierre "personnalisée", ce qui est le cas de la majorité des saphirs étoilés de Diego, avec leurs zonations de couleurs, leurs marbrures, chevrons, ou lignes de croissance, qui, telle une empreinte digitale, ne sont jamais identiques.

Bien que l'on puisse trouver des saphirs étoilés de Diego chez quelques bijoutiers de la capitale, le meilleur endroit pour acheter avec un bon rapport qualité-prix reste évidemment la région nord, ou quelques rares professionnels en ont fait leur spécialité. On peut également parfois faire quelques bonnes affaires avec des vendeurs à la sauvette mais il convient de savoir que, outre le fait que la majorité de ce que vous l'on propose à certaines terrasses de café est souvent du deuxième, voire du troisième choix, certains vendeurs peu scrupuleux ou simplement ignorants vous proposent tout bonnement des pierres synthétiques qui sortent des labos de Thailande ou d'ailleurs! Si l'on est pas connaisseur, la réputation et l'anciènneté de celui qui vous vend, qu'il ait pignon sur rue ou non, est primordiale pour réaliser un bon achat...

Il existe des saphirs étoilés dans d'autres endroits du monde, notamment au Sri-Lanka qui produit beaucoup de bleu pastel à prix modique et quelques bleus translucide a des prix élevés, et en Inde avec le plus courant "black star", trés abordable mais qui n'a pas le prestige du bleu étoilé, auquels les Hindous prêtent traditionnellement des vertus de développement des pouvoirs extra-sensoriels.

Mais beaucoup s'accordent à dire que le saphir étoilé de Diego figure parmis les plus beaux du monde...

Stéphane Picq

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar