Alerte Infos

Le secteur privé malgache interpelle la classe politique sur le climat des affaires

Lundi 3 Juin 2013

Le secteur privé malgache interpelle la classe politique sur le climat des affaires
Madagascar - Les principales organisations patronales malgaches ont décidé, le 31 mai dernier, de suspendre tout contact institutionnel avec l’administration, exprimant lors d’une conférence de presse, leur ras-le-bol face à la situation politique dans le pays qui pénalise toutes activités économiques normales. (source : icilome.com)

« Le secteur privé n'a eu de cesse de dénoncer la dégradation de la situation économique et sociale au cours de ces quatre années de crise. Les chiffres sont alarmants avec plus de 300.000 demandeurs d'emplois supplémentaires et les trois quart de la population vivant sous le seuil de pauvreté » font remarquer les structures représentant le secteur privé du pays. Elles ajoutent que « cette paupérisation s'est accompagnée d'une dégradation de l'environnement des affaires caractérisée par l'insécurité physique, juridique et fiscale ».

Selon les représentants du secteur privé, les autorités transitoires n'ont pas réagi à ses sonnettes d'alarme. Pour preuve, ils évoquent l'invasion acridienne « qui met en péril les moyens d'existence de 60% de la population ». Ils estiment donc que « la population, y compris le secteur privé, ne sait plus qui est en charge des affaires nationales ».

Compte tenu du « flou actuel », le secteur privé a décidé que le « prochain paiement de la TVA se fera au profit de la "Caisse de Dépôts et de Consignations" ».

Selon les statistiques, les signataires de cette motion de boycott représenteraient « près de 90% des impôts et taxes » que le secteur privé paie à l'Etat.

Dans un communiqué rendu public, le secteur privé soutient que désormais il « refuse que la spirale infernale de la déchéance économique et sociale se poursuive ».

Il demande donc un sursaut national « de toutes les forces vives de la nation afin de rétablir l'Etat de droit et d'accélérer la sortie de crise » et enfin « assurer le respect de la démocratie par l'organisation d'élections justes, équitables, transparentes et reconnues par tous, y compris la communauté internationale ».

source : APANEWS
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar