Alerte Infos

Le secteur public malgache gangréné par la corruption

Mardi 9 Juillet 2013

Le secteur public malgache gangréné par la corruption
Le secteur public malgache compte parmi les plus corrompus dans la Grande île, indique le Baromètre mondial sur la Corruption 2013 dans une enquête publiée lundi par Transparency International qui souligne que ce constat est fait par les habitants de Madagascar eux-mêmes. (source : apanews.net)

''Le secteur judiciaire, la police, les autorités publiques/fonctionnaires sont les trois secteurs les plus perçus comme étant au sommet des organismes corrompus'', précise le document, ajoutant que 57% des personnes enquêtées, notamment celles issues du milieu pauvre, disent que ‘'la corruption est un sérieux problème dans le secteur public''. 57% des répondants pensent même qu'il est important d'avoir des contacts personnels dans le secteur public pour que le service demandé soit effectué.

Une majorité des enquêtés affirme alors que Madagascar ‘'est dirigé par des gros intérêts''. Pourtant, la majorité des employés de la fonction publique et du secteur privé ne partage pas cet avis. 51% des répondants, notamment les fonctionnaires, estiment que les efforts engagés par le gouvernement dans la lutte contre la corruption sont inefficaces. Mais plus largement, 95% des personnes enquêtées affirment que le niveau de corruption a augmenté entre 2010 et 2012 (58% disent qu'il ‘'a augmenté'', alors que 37 pensent qu'il ‘'a vraiment augmenté'').

Concernant le vécu de la population, durant l'enquête qui a eu lieu entre août et septembre 2012 mais dont les résultats ont été publiés ce lundi, 28% des répondants ayant entré en contact avec le service public ont affirmé avoir payé un pot-de-vin. Les personnes les moins éduquées sont les principales victimes. 54% des enquêtés ont affirmé qu'ils paient ‘'pour accélérer le processus'' et 20% estiment que c'est l'unique moyen d'obtenir satisfaction de la part des services de l'Etat. Par ailleurs, 32% des répondants ont affirmé qu'on leur a demandé de payer des pots-de-vin mais seulement 44% d'entre eux se sont exécutés. Enfin, si 69% des enquêtés se disent prêts à dénoncer un acte de corruption, 31% ne voudraient pas le faire et 35% estiment que ‘'cela n'aboutira à rien''.

APA-Antananarivo (Madagascar)
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar