Infos Diaspora

Le trail de l’Enfer, un effort justifié pour l'association SOLIDARITE TREGOR MADAGASCAR

Mercredi 11 Mai 2016

L’association des parents d’élèves les Copains de l’école, à Plouguiel, se lance dans l’organisation du trail de l’Enfer, programmé dimanche 16 octobre.

Ce sera l'enfer, dimanche 16 octobre, au trail des Copains de l'école ? Que nenni ! « Nous tenons à rassurer les participants aux épreuves du 10 km, du 17 km, ou encore la marche de 10 km, et pour jeunes enfants de 300 m à 600 m, que l’enseigne de l’Enfer, n’est que la référence géographique du lieu-dit l’Enfer, à la frontière de Plouguiel et de Plougrescant, sur le circuit du 17 km. »

Pas de classement

Jean-Jacques Guillou, organisateur et animateur de trails, précise : « Il n’y aura pas de classement. »

Les recettes sont destinées à financer les activités scolaires et périscolaires. « Une partie des bénéfices sera versée à l’association Solidarité Trégor Madagascar », ajoute Rozenn Blanchard.

Les départs seront donnés sur le stade municipal, où se situera également l’arrivée. Les participants au 17 km partiront à 10 h, le 10 km à 10 h 15, les marcheurs à 8 h 30. « Les inscriptions se font par courrier à : L’école, 41, rue des Écoles ». Participation 8 € pour le 17 km.Tél. 06 75 82 26 38 ou 06 42 71 33 48.

Source : Ouest-France.fr

L'Asociation SOLIDARITE TREGOR MADAGASCAR

Association Solidarite Tregor Madagascar. / www.madaplus.info
Association Solidarite Tregor Madagascar. / www.madaplus.info
L’association a pour objet le soutien et l’assistance des enfants et des jeunes malgaches isolés qui se situent dans le district d’Arivonimamo à 40km de la capitale, afin de les aider dans leur scolarité et leur permettre à une formation professionnelle. Notre action est relayée sur place par une association locale, « Miavotra » soutenue par la commune et la circonscription scolaire.

But de l’association :

• Assurer les repas quotidiens des jeunes collégiens afin de leur éviter d’étudier le ventre vide.
• Les inciter à poursuivre leur scolarité.
• Les soutenir financièrement les frais liés à leur formation professionnelle après le Brevet.
• Promouvoir leur artisanat local (tissage, vannerie, broderie…)

Source : TregorMedia.info

Infos Diaspora | Brèves Madagascar