Brèves Madagascar

Les Bajaj à Majunga se révoltent contre la patente de la commune

Mardi 27 Décembre 2016

Les Bajaj à Majunga se révoltent contre la patente de la commune
Les Bajaj ou Tuk tuk sont des moyens de transport pour circuler dans la ville des fleurs dans la région Boeny. La commune a décidé de les faire payer 250 000 Ar par ans en guise de patente, mais cela n’a pas été apprécié par les conducteurs de ces engins.

Ils étaient une centaine de Bajaj ayant fait une grève pour revendiquer la libération des leurs qui ont été pris par la police municipale. En effet, la commune a mis en fourrière 25 Bajaj, mais la commune de Majunga a été contrainte de les sortir hier selon le rapport de la gendarmerie nationale. Ces conducteurs de Bajaj stipulent que débourser 250 000 Ar est trop pour leur escarcelle, pour eux, ils sont prêts à payer 50 000 Ar par an.

Une réunion se tiendra le 15 janvier prochain entre la commune et la préfecture de Majunga avec les représentants des conducteurs de Bajaj pour trouver une entente sur la patente à payer pour ces véhicules de transport à Majunga.
Rakotofrancky

Infos Diaspora | Brèves Madagascar