Alerte Infos

Les flammes ravagent un demi-hectare de marché dans la capitale malgache

Mercredi 22 Octobre 2014

Un quartier de la capitale de la Grande Ile a été le théâtre d’un grave incendie détruisant des centaines de commerces, maisons et magasins de stockage. (source : linfo.re)

Un incendie a fait des ravages à Antsahakely Besarety, un quartier situé au cœur de la capitale malgache et également la place du marché. "Hier (ndlr : mardi) après-midi aux alentours de 16 heures, (ndlr : heure locale) les flammes ont dévasté des commerces, des habitations et des magasins de stockage dont le total se chiffre à une centaine", cite le journal L’Express de Madagascar. Des dizaines de riverains se sont donné la main en utilisant les moyens du bord. Munis de leurs pots de chambre, de marmites et de divers récipients, ils faisaient de leur mieux pour éteindre les flammes qui se répandaient à une vitesse grand V.

Les victimes impuissantes devant le feu qui détruisait leurs propriétés restaient bouche-bée voyant leurs investissements partir en feu. Le passage des flammes a provoqué un amas de ruines fumants qui s’étalait sur une surface d’environ un demi-hectare. "Une scène à la Sodome et Gomorrhe avait de quoi susciter l’émoi. Des fruits et légumes calcinés jonchaient les lieux du drame. Les câbles dénudés se sont écroulés dangereusement par terre en s’arrachant des poteaux électriques tandis que d’autres restaient encore suspendus. Des feuilles des tôles carbonisées éparpillées partout ont de surcroît ouvert les artères de certains riverains téméraires qui ont bravé la mort en plongeant au cœur de cette fournaise les pieds nus", commente le quotidien.

Alors que les pompiers aidés par les habitants du quartier se mettaient à l’œuvre pour stopper les dégâts, des brasiers transportés par le vent ont atteint une maison à étage située cinquante mètres plus loin. Heureusement, un sapeur-pompier a pu gravir le toit très rapidement et a pu mettre fin aux flammes qui commençaient à se répandre.

Pour le moment, les secours n’ont pas encore pu déterminer les causes réelles de l’incendie. "Des jeunes ont bricolé un scooter dans une échoppe. Celui-ci s’est enflammé, mettant ainsi le feu à une première case en bois, lorsqu’ils ont tenté de le démarrer", a confié Jocelyn Ranarivony, un habitant de quartier. De son côté, Gilles Solofo Rakotoarisoa, membre du comité de vigilance évoque un court-circuit survenu dans une épicerie. "Tout s’est passé très vite. En l’espace d’une quinzaine de minutes, d’énormes flammes se sont dressées sur le marché", a-t-il déclaré.

Dans ce genre de situation, on n’est jamais à l’abri des profiteurs qui n’ont pas hésité à piller les rares objets et les quelques marchandises épargnés dans ce sinistre. Ces individus malintentionnés ont été sévèrement punis en étant lapidés et chassés à coups de bâton.

Les soldats du feu ont mis deux heures et demie pour venir à bout des flammes. Le bilan de cet incendie apocalyptique n’est pas encore connu, mais l’on sait qu’aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar