Alerte Infos

Les pommes de terre vont contribuer à financer le lycée malgache

Jeudi 22 Octobre 2015

L'association Solidarité mission aide soeur Jeanine Griffon, missionnaire théopolitaine, à développer le système scolaire à Ambatofinandrahana, commune urbaine de l'île de Madagascar.

L'association Solidarité mission a finalisé son action annuelle de récolte de pommes de terre et haricots. Cette année, ses bénévoles ont récolté 650 kg de pommes de terre, contre 1 250 kg en 2014. « Malgré cela, toutes les commandes seront honorées, rassure André Audouin, un des bénévoles de cette opération humanitaire. Comme prévu, nous enverrons la recette de cette vente à Madagascar, où réside la missionnaire théopolitaine, soeur Jeanine Griffon. »

Madagascar est le « deuxième pays » de soeur Jeanine Griffon. Plus particulièrement Ambatofinandrahana, qu'elle a découvert à son arrivée sur l'île, en octobre 1964. Elle y vit actuellement, après une mission de 23 ans près de la capitale.

Lors de ces deux missions, soit 51 ans de dévouement à Madagascar, soeur Jeanine Griffon assurait la direction d'un établissement scolaire. Seule Française de sa congrégation, et aussi la plus âgée, elle enseignait également le français et les mathématiques.

Aujourd'hui, alors qu'elle a passé le relais aux dix soeurs malgaches, elle continue de s'occuper de la gestion et d'aider les enseignants.

À plusieurs reprises, la religieuse a bénéficié de l'aide financière de Solidarité mission. À Madagascar, les établissements scolaires privés sont à la charge complète des parents, aussi bien pour le salaire des enseignants que pour l'entretien des bâtiments et, parfois, de nouvelles constructions. Les frais de scolarité permettent de payer les salaires. Chaque année, une kermesse est organisée pour l'entretien des classes, du matériel et des futures constructions.

Un projet ambitieux

Depuis deux ans, à la demande des parents, un projet de prolonger la scolarité jusqu'au lycée se dessine, pour faire suite au collège. Une classe de seconde a été créée en octobre 2014, avec 54 élèves. À la rentrée, deux classes de première, option scientifique et littéraire, ont ouvert dans des locaux provisoires, en attendant les fonds pour la construction du lycée.

Le terrain a été acheté il y a deux ans, grâce aux dons de Solidarité mission. Les recettes des ventes des pommes de terre et haricots de Solidarité mission seront les bienvenues.

Les soeurs nourrissent aussi l'espoir d'obtenir de l'argent de l'organisation non gouvernementale Manos Unidas, pour commencer les travaux de terrassement et de construction. Le mobilier provient de la participation locale. Les tables et bancs sont déjà commandés.

« Les parents sont vraiment motivés. Cela nous encourage à poursuivre car c'est pour l'avenir de leurs enfants, constate soeur Jeanine Griffon. Malheureusement, la situation du pays est très inquiétante, malgré ses ressources naturelles mal exploitées aux mains de quelques minorités qui ne cessent de s'enrichir, alors que l'immense majorité s'enfonce dans la misère... C'est vraiment difficile à supporter, pour nous qui vivons au quotidien, avec les Malgaches. »

Source : Ouest-France.fr;

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar