Brèves Madagascar

Liberté d’expression : la radio Antsiva brouillée et une de plus…

Jeudi 24 Novembre 2016


Pendant les 45ème assises de l’union de la presse Francophone qui se terminent ce jour (du 21 au 24 novembre) à Antsirabe, le point concernant la liberté d’expression a été évoqué.

Force est de constater que cette liberté d’expression est bafouée à Madagascar, un pays se disant démocratique avec des dirigeants qui prône la démocratie. Avec la promulgation du dernier code de la communication médiatisée, les sources de diffusions de la presse malgache font l’objet de plusieurs contraintes. Maintenant ce sont les brouillages qui minent certaines radios.

Après le brouillage de la MBS ou Malagasy Broadcasting Système, une radio de l’ancien président Ravalomanana, c’est autour de la Radio Antsiva de subir le brouillage. Mais ce brouillage prend une autre forme, car il consisterait à effacer complètement cette radio des ondes. En effet, une nouvelle radio 97.8 qui se nomme radio Mivantana ou radio en direct piétinerait la fréquence de la Radio Antsiva 97.6 depuis quelques jours. Le pire, ce sont des anciens employés, un technicien et un animateur, de la radio Antsiva qui ont été débauchés pour cette radio d'appartenance au régime et qui font tout pour ressembler à la Radio Antsiva, une manœuvre machiavélique qui vise à piéger tout simplement les auditeurs.

Ces employés de la Radio Antsiva ont-ils reçu une forte somme pour oser vendre leur âme sachant que cet animateur en question est y est salarié depuis une dizaine d’année et qu’il signe une chronique régulière dans cette radio ?

Dans un pays où tout est corrompu la déontologie et l’éthique ne sont malheureusement plus une référence. Si on se réfère à la publication de cet ex-animateur de la Radio Antsiva il a tout simplement démissionné, et « il ne vend pas son âme » dit-il, mais sa voix moqueuse entendue sur les ondes d’hier sous entend bien des choses.

La Radio Antsiva a déjà fait appel à l’ARTEC Autorité de Régulation des Technologies de Communication et espère un retour efficace de leur part puisque cette situation est tout simplement illégale. La radio Antsiva a déjà fait savoir, via leur page facebook, les noms du chroniqueur et technicien qui ne font plus partie de ses employés.
N.R.

Infos Diaspora | Brèves Madagascar