Alerte Infos

MAHAMASINA : Razafindravahy, les dessous d'un meeting annulé

Lundi 21 Octobre 2013

MAHAMASINA : Razafindravahy, les dessous d'un meeting annulé
Le meeting du candidat Razafindravahy prévu hier a été annulé. Une autre entrave à sa propagande, qui témoigne de son envergure dans la course à la présidentielle.

Placage magistral. Plus la période de la propagande avance, plus les croche-pieds contre les candidats considérés comme majeurs sur la liste des présidentiables se font de plus en plus fréquents. Edgard Razafindravahy, candidat à la présidentielle, en a fait les frais ces derniers temps.

Menacé de disqualification à la course à la magistrature suprême, le candidat numéro 34 a dû se résigner à annuler le meeting qu'il prévoyait tenir sur le stade de Mahamasina hier. Edgard Razafindravahy en personne s'est présenté à ses partisans déjà rassemblés en masse devant le portail du stade, pour leur annoncer sa décision, dimanche matin.

« Je suis quelque peu désemparé, car certains brandissent la menace d'une disqualification si je m'en tiens à mon intention de tenir ce meeting », a déclaré le candidat au dossard numéro 34. « Ils ont peur de nous», a-t-il ajouté. Selon certaines personnes dans l'assistance, « si Edgard Razafindravahy était un candidat lambda, il aurait eu accès sans problème au stade de Mahamasina. Tout ce bruit signifie qu'il fait partie des favoris et que certains ont peur de lui ».

Durant sa propagande, l'ancien Président de la délégation spéciale de la ville d'Antananarivo a déjà été victime de manœuvres douteuses, visant à l'empêcher de rencontrer la population. Il en était ainsi à Soanierana Ivongo, à Fianarantsoa, ainsi que dans la ville de Toliara, où il y a eu des tentatives de l'empêcher de faire campagne. « Je ne suis pas en colère, mais attristé...Pour ne pas être disqualifié et pour prouver notre sagesse et notre bonne foi, nous allons nous abstenir », a indiqué d'un ton ému le candidat numéro 34. Pourtant, tout a été fait dans les règles jusqu’au dernier moment. Edgard Razafindravahy n’a pas adhéré au tirage au sort de la CENIT pour l’occupation du coliséum d’Antsonjombe, étant donné qu’un candidat est passé avant tout le monde. Il avait programmé son meeting à Antsonjombe le 20 octobre, mais le site était déjà pris. D’où son idée d’aller à Mahamasina, qui n’a pas rencontré d’objection. Curieusement, la station TV Plus avait annoncé samedi soir que suite à une convention entre le candidat et la CENIT, le meeting était annulé. Une désinformation manifeste, manipulée d’où on sait.
Déterminé

« Ensemble nous vaincrons, la population vaincra », a scandé Edgard Razafindravahy. Les entraves à la propagande de l'ancien premier magistrat de la ville d'Antananarivo montre qu'étant candidat à la présidentielle, il s'est définitivement écarté de son statut d'autorité politique de la Transition. Il affronte ainsi le verdict des urnes en tant que simple citoyen. Raison probablement pour laquelle certaines entités, s'estimant fortes, lui mettent des bâtons dans les roues. « Je suis avec ceux qui soutiennent la population. Ceux dont l'objectif premier est le bien-être de leurs compatriotes », n'a eu de cesse de rappeler le candidat Razafindravahy.

L'épisode d'hier à Mahamasina, comme les accrocs précédents, n'ont pas entamé la détermination du numéro 34 à rencontrer les Tananari­viens. « J'ai prévu aujourd'hui de faire une importante déclaration aux habitants de la capitale et je le ferai. Je rencontrerai coûte que coûte les tananariviens. Je ne dirai que la vérité...pourquoi la ville est pauvre, comment est la relation entre le pouvoir central et les collectivités, pourquoi il y a crise. Certains diront que je les attaque, mais ce n'est pas le cas. Quel intérêt aurai-je à faire cela, je ne dirai que la vérité », a-t-il soutenu.

Dans ses propos tenus hier à Mahamasina, Edgard Razafindravahy n'a pas omis de tempérer les ardeurs des personnes venues nombreuses et refoulées aux portails du stade, et à appeler à l'apaisement. Après l'annulation du meeting d'hier et après avoir écouté le discours du candidat numéro 34, ses partisans se sont dispersés dans le calme. Ce qui était le cas dans tous les meetings qu'il a tenus à travers l'Île. Canaliser l'énergie de la population pour en faire l'essence du développement, là est également la qualité d'un homme d'État.

Kolorindra Garry Fabrice Ranaivoson

(source : lexpressmada.com)

C. R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar