Alerte Infos

Madagascar: Andry Rajoelina va-t-il basculer dans l'opposition ?

Lundi 3 Février 2014

A Madagascar, c'est cette semaine que doivent être connus les résultats définitifs des élections législatives. 151 sièges sont à pourvoir dans la nouvelle Assemblée nationale élue.

Selon les résultats provisoires donnés par la commission électorale malgache le 10 janvier dernier, c'est le parti de l'ancien président de la transition Andry Rajoelina, le «Mapar», qui est en tête du nombre de députés, sans toutefois avoir la majorité absolue à lui seul. La logique politique voudrait que ce parti gouverne avec le président malgache Hery Rajaonarimampianina, dans la mesure ou le président n'a aucun député à l'Assemblée nationale, et qu'il a été soutenu par Andry Rajoelina. Pourtant, rien n'est moins sûr, tant le président malgache semble vouloir s'éloigner de son mentor.

Il y a d'abord le discours d'ouverture, dans lequel Hery Rajaonarimampianina demande à «ses amis politiques de le laisser libre d'aller vers les autres».

Il y a aussi les premières mesures du nouveau président élu - démantèlement des forces de sécurité qui dépendaient de la présidence, limogeage du secrétaire général de la présidence.

Et enfin, des pourparlers, qui seraient en cours, entre Hery Rajaonarimampianina et les opposants de toujours au régime de transition dont il est issu, la mouvance de l'ancien président Marc Ravalomanana.

Alors que la question d'un renversement du paysage politique se pose de plus en plus, est-ce que le parti d'Andry Rajoelina va basculer dans l'opposition ? Le vice-président du Mapar est formel : « arrêtons de spéculer, le pouvoir c'est nous ». Augustin Andriamanoro poursuit : « si Hery Rajaonarimampianina est là où il est, c'est parce qu'il est le candidat d'Andry Rajoelina, et il le reste ».

Le vice-président du parti de l'ancien président de la transition n'exclut d'ailleurs pas la possibilité qu'Andry Rajoelina devienne Premier ministre, mais il précise que c'est à Andry Rajoelina, et à lui seul, d'annoncer sa décision.

Pourtant, du côté de la mouvance de l'ancien président Marc Ravalomanana,
on affirme que des négociations sont en cours avec Hery Rajaoarimampianina,
concernant leur participation au gouvernement. Comprendre : un président, issu du régime de transition, qui négocie, avec les opposants au régime de transition.

Ralison Andriamandranto, politologue à l'observatoire de la vie publique, analyse « Hery Rajaonarimampianina a pris conscience de la fragilité de son élection, et cherche à rassembler, au-delà, de son propre camp. Ses premières mesures montrent une volonté d'indépendance voire de prise de distances avec Andry Rajoelina ».

La composition de l'Assemblée nationale doit être connue ce vendredi,
mais le flou juridique qui concerne la nomination du Premier ministre persiste.

(Source : http://www.rfi.fr )
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar