Alerte Infos

Madagascar/Assemblée nationale : La manœuvre réussie de Hery

Mardi 6 Mai 2014

Le nouveau président malgache, Hery, est-il en passe de remporter la dernière bataille de la guerre qui l’oppose à son ex-mentor, TGV ? L’on peut être tenté de répondre par l’affirmative.

On le sait, depuis son accession au pouvoir, Hery n’a jamais fait mystère de sa volonté de s’affranchir de la tutelle de l’ancien disc-jockey. Tous les actes que le nouveau président est en train de poser vont dans ce sens.

Hery a réussi le tour de force d’installer à la tête du parlement un de ses proches

Il y a eu d’abord sa main tendue aux partisans de Marc Ravalomanana dans la perspective de la réconciliation nationale. Cet appel, on se rappelle, avait mis TGV dans tous ses états, mais cela n’avait pas fait fléchir Hery, qui est resté droit dans ses bottes.

Ensuite, l’autre fait qui a ravivé l’animosité entre les deux hommes a été la nomination du Premier ministre. Celle-ci avait été perçue par le Mapar de TGV comme un acte de trahison et d’ingratitude de la part de Hery. Le troisième et dernier acte qui illustre à suffisance la rupture entre Hery et TGV est, de toute évidence, l’élection, le samedi 3 mai dernier, de Jean Marc Rakotomamonjy au perchoir. En effet, Hery, fort du soutien des députés proches de Ravalomanana et de certains députés du Mapar, a réussi le tour de force d’installer à la tête du parlement un de ses proches.

Du même coup, il réussit à destituer Christine Razanamahasoa, une cacique du Mapar. Pour la Grande île et pour Hery, cette élection à l’unanimité des 111 députés ayant participé au vote, peut être décryptée comme la victoire de la démocratie sur l’ego surdimensionné d’un individu, TGV, dont tout indique qu’il n’a pas la carrure d’un homme d’Etat. Un autre scénario qui aurait vu TGV s’accaparer des rênes de l’Assemblée nationale, aurait été une catastrophe pour Madagascar. Il s’en serait servi certainement pour empêcher le nouveau président de poser une pierre sur une autre, pour le châtier d’avoir manqué à son devoir de gratitude et de servilité. C’est pourquoi l’avènement de Jean Marc au perchoir est non seulement une victoire de Hery, mais aussi une défaite du Mapar et de TGV.

Madagascar ne peut pas faire l’économie d’une opposition parlementaire forte et responsable

Les Malgaches peuvent par conséquent pousser un ouf de soulagement et se remettre à rêver légitimement de lendemains qui chantent. Hery peut se satisfaire d’avoir réussi l’exploit de rallier à sa cause des élus naguère proches de TGV. Maintenant que Hery peut compter sur le pouvoir législatif pour l’accompagner dans la mise en œuvre de son programme politique, pour lequel d’ailleurs il a eu la caution de la majorité des électeurs, il doit hâter le pas pour sortir ses compatriotes de la misère provoquée en partie par la grave crise sociopolitique dans laquelle la Grande île s’est retrouvée, suite à l’éviction du pouvoir de Marc Ravalomanana.

Après cette élection qui consacre la victoire de Hery sur TGV, il doit impérativement gagner la bataille du développement. C’est cette dernière victoire qui lui vaudra la reconnaissance et le soutien indéfectible des siens dans son refus d’être un pantin de l’homme pressé de Madagascar. Cela dit, la large majorité dont le nouveau président malgache bénéficie désormais à l’Assemblée, peut avoir l’inconvénient de se muer en un regroupement de courtisans applaudissant à tout rompre toutes les actions du gouvernement, les bonnes comme les mauvaises. Certes, la Grande île a besoin de tous ses fils pour entamer sa marche vers le développement et la cohésion sociale. Mais elle n’a que faire d’une assemblée nationale monocolore où toutes les mesures du gouvernement passeront comme des lettres à la poste.

Madagascar, de ce point de vue, ne peut pas faire l’économie d’une opposition parlementaire forte et responsable, susceptible de donner une vitalité à sa démocratie. C’est ce rôle que doit jouer le Mapar de TGV dans la nouvelle configuration politique de la Grande île. Le large rassemblement qui est en train de se mettre en place autour de Hery, ne doit pas être perçu comme ce que l’on a pu observer sous d’autres cieux en Afrique, où au nom d’une prétendue démocratie consensuelle, on a tout simplement tué la démocratie.

(Source : http://www.afriscoop.net/ )
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar