Alerte Infos

Madagascar - Campagne électorale - Percée décisive de Razafindravahy dans l’Itasy et Bongolava

Samedi 28 Septembre 2013

Madagascar - Campagne électorale - Percée décisive de Razafindravahy dans l’Itasy et Bongolava
Le candidat Razafindravahy termine sur une note positive son périple dans les régions Itasy et Bongolava. Un circuit qui lui a permis d’imposer sa marque. (source : lexpressmada.com)

Carton plein. Edgard Razafindravahy, candidat a la présidentielle repart des régions Itasy et Bongolava auréolé d’un statut de ténor dans la course à la magistrature suprême. Considéré par une partie de l’opinion comme un outsider au début de la joute pour accéder à Ambohitsirohitra, le candidat aux couleurs bleu et orange a su s’imposer comme favori, en faisant accepter son style innovateur, tranchant avec les standards actuels pour mener sa propagande.

Apres avoir conquis Imerintsiatosika, Analavory et Tsiroanomandidy, Edgard Razafindravahy a mis le paquet sur le chemin de retour en passant par Ankadivory-Sakay et Soavinandriana-Itasy. À chaque apparition, le candidat orange a provoqué un engouement immense. Faisant à pied toutes ses entrées dans les localités qu’il a visitées, l’ancien Président de la délégation spéciale de la ville d’Antananarivo a enchaîné les bains de foule.

Tranchant avec l’ambiance festive de ses meetings, Edgard Razafindravahy a su captiver l’attention de son assistance lors de l’exposé de son programme de gouvernance. Finis les long discours, le candidat Razafindravahy donne du concret dans ses prises de parole. Le jeu de rôle mis en place avec la collaboration de l’équipe de Malok’ila-104, tenant le rôle du Malgache lambda, a fait mouche auprès de la population qui s’est, pour une fois, sentie concernée par les promesses électorales.

« Ensemble nous allons vaincre les ténèbres qui étouffent le pays, dont la misère, l’ignorance, l’insécurité, la corruption », a martelé, à chaque prise de parole, le candidat au dossard numéro 34.

Moderniser le « Dina »

Le candidat Razafindravahy a axé sa campagne dans les régions Itasy et Bonglava sur ce qu’il qualifie de « maux » des Malgaches.
« Une fois élu, je m’attacherai à lutter contre tous les maux qui gangrènent Madagascar », n’a-t-il eu de cesse de scander. En tête de liste figurent les lacunes de l’éducation, l’insécurité, la corruption, l’emploi et le niveau de vie de la population, en particulier des paysans.
« Nous allons faire en sorte de donner à chaque Malgache l’emploi qu’il mérite, afin d’améliorer la condition des familles et des jeunes », a déclaré le candidat numéro 34.

A Soavinandriana-Itasy, Edgard Razafindravahy a affirmé vouloir normaliser le prix des produits agricoles pour renforcer les paysans.
« Je lutterai de toutes mes forces contre la corruption. Je serai sans merci contre ceux qui ont usé, qui usent et qui seront tentés d’user de cette pratique qui n’a pour effet que de spolier la population, sans exception, même mes proches », a-t-il prévenu.

Concernant le secteur de l’éducation, le candidat Razafindravahy a indiqué que les enseignants FRAM seront recrutés dans la Fonction publique. Une manière d’alléger les charges des parents et d’améliorer l’éducation de base publique. Il compte également faire de l’éducation une arme contre l’insécurité, en expliquant que « si les enfants malgaches reçoivent une éducation adéquate, ils ne seront pas tentés de basculer dans le banditisme ».

Bongolava et Itasy disposent du système de « dinam-pokonolona » pour réguler la sécurité. « Nous allons moderniser et structurer le système du dina », a expliqué le candidat Razafindravahy.

Dans son projet de société, il prévoit ainsi de mettre sur pied un système de « justice foraine ». Cela consiste au fait que le magistrat descende dans les villages ou les quartiers, pour y juger les affairers de proximité tels que les conflits domaniaux, ou les vols de bœufs.
Les jugements seront ainsi donnés en tenant compte des peines traditionnelles issues des contrats sociaux du « dina » et de la loi. L’objectif étant d’éviter les excès et le conflit entre la tradition et la loi, comme c’est le cas actuellement.

La conquête des régions Itasy et Bongolava, que certains pourraient considérer comme politiquement hostiles, est une percée conséquente pour Edgard Razafindravahy dans cette propagande. En effet, plusieurs de ses concurrents pourraient considérer les régions Itasy et Bongolova comme acquises et se partager la part du lion des votants.

Kolorindra Garry Fabrice Ranaivoson
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar