Alerte Infos

Madagascar - Election présidentielle : La position du TGV dépend de Rajoelina

Mercredi 28 Août 2013

Edgard Razafindravahy, président de la Délégation spéciale de la ville d'Antananarivo
Edgard Razafindravahy, président de la Délégation spéciale de la ville d'Antananarivo
Une décision délicate. Les membres du Tanora malaGasy Vonona (TGV), parti fondé par Andry Rajoelina, président de la Transition, se sont réunis hier à Ambodivona. (source : lexpressmada.com)

Au centre des débats figurait la position de cette formation politique face aux suffrages à venir, notamment la présidentielle. Jusqu'ici, le TGV semble hésiter à prendre officiellement partie entre Edgard Razafindravahy, président de la Délégation spéciale de la ville d'Antananarivo (PDS) et Hery Rajaonarimampianina, ministre des Finances et du budget, tous deux issus de ses rangs.

« Il n'y a pas encore de décision prise sur la question », a affirmé Thierry Rabary, président du groupe parlementaire des partisans du Président de la transition au sein du Congrès de la transition (CT), joint au téléphone. Dans ses propos, le membre de la Chambre basse de la transition tente de tempérer en indiquant que « la question n'a pas accaparé les discussions. Pour l'instant, le TGV est tourné vers les législatives et élabore sa stratégie en ce sens ».

Le CT Rabary soutient notamment que pour le moment le TGV est « officiellement » derrière le candidat Edgard Razafindravahy, investi à l'issue de son premier congrès national le
6 avril à Andranomena. Une source interne aux partisans du président Rajoelina évoque cependant « une différence de position » au sein du TGV. « Une partie reste sur la décision du congrès, mais une autre roule pour le grand argentier de l'État », a indiqué cette source.

Tergiversation

Joint au téléphone dimanche, Augustin Andria­ma­nanoro, conseiller du chef de la Transition, a soutenu qu'ils attendent « les consignes du Président (ndlr Andry Rajoelina) ». Étant le fondateur du parti, l'homme fort du régime transitoire devrait avoir le dernier mot pour trancher sur la question. Les normes en vigueur interdisent cependant aux mem­bres des institutions, et notamment aux dirigeants de l'Exécutif, de prendre partie « officiellement » pour un candidat à la présidentielle.

Andry Rajoelina pourrait ne pas prendre une position officielle pour l'un ou l'autre des deux candidats issus de sa sphère politique. Le TGV, à l'instar de Thierry Rabary, prône « l'approche parti » dans ses prises de décision. Pour respecter ce principe, et de surcroît la décision de l'instance suprême d'un parti politique qu'est le congrès national, le TGV pourrait rouler pour le respect de la décision du 6 avril, dans sa position « officielle ». Il pourrait ainsi adopter la tactique du parti Asa vita no hifampitsarana (AVI), se disperser en soutenant plusieurs candidats à la présidentielle, afin de préserver son unité et se projeter vers les législatives.

Kolorindra Garry Fabrice Ranaivoson
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar