Alerte Infos

Madagascar Elections - Appel lancé aux forces armées

Jeudi 10 Octobre 2013

Madagascar Elections - Appel lancé aux forces armées
Le PNUD et la CENIT organisent un atelier avec les responsables des forces de l'ordre, incontournables dans le processus électoral. L’objectif est de coordonner les efforts pour sécuriser le processus électoral.

Mieux vaut prévenir que guérir. Les Nations unies et la Com­mission électorale nationale indépendante (CENIT) se tournent vers les forces de l'ordre pour mettre en exergue leur responsabilité dans le processus électoral.

« Les forces de l’ordre et de la sécurité ont un rôle à jouer maintenant et auront davantage un rôle important à tenir dans les jours et semaines à venir en matière de maintien de l’ordre, du respect des Droits de l'Homme (…) mais aussi des biens publics et privés, et enfin de la sécurisation des élections », a indiqué Fatma Samoura, représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement, hier à Anosy.

La coordinatrice du Système des Nations unies a indiqué que « le regard du citoyen, des observateurs électoraux, voire du monde sera le 25 octobre tourné vers vous [forces armées]» lors de l'ouverture de l'atelier de sensibilisation et d'information sur les libertés publiques, le maintien de l'ordre et les Droits de l'Homme en période électorale.

Elle a évoqué les risques liés au processus électoral face aux responsables régionaux de gendarmerie, de la police, en présence de quelques hauts gradés de l'armée. « Plus nous avançons vers ces premières échéances électorales, plus la capacité nationale à gérer les divers aléas sociaux et politiques sera éprouvée », a-t-elle soutenu.

« Les foyers de violences, d’intimidations et d’échauffourées ainsi que les conflits divers sont parfois utilisés comme une tactique politique pour influencer le résultat des urnes, voire remettre en question la crédibilité de tout le processus électoral et biaiser la légitimité des nouveaux élus », a-t-elle poursuivi.

Dangers éventuels

Béatrice Atallah, présidente de la CENIT, a de son côté enfoncé le clou sur les éventuels dangers avant, pendant ou après les élections. « Pendant la propagande, certaines parties vont essayer de tirer profit de [certaines situations] faisant fi des droits (…) A l'issue des élections, nous allons avoir un élu et des candidats malheureux avec des tensions sociales », a-t-elle résumé, sans écarter un processus électoral « à l'épreuve ».
L'appel est intervenu au début de la ligne droite vers le premier tour de la présidentielle, prévu le 25 octobre, alors que les forces armées, du moins une partie, sont réputées, à tort ou à raison, d'être de parti-pris dans la crise qui secoue le pays. Il en est de même d'une perception, à tort ou à raison, des forces de l'ordre fragiles voire partisanes dans la gestion de la crise. Andry Rajoelina, président de la Transition, avait aussi fait part de son appréhension quant à d'éventuels troubles provoqués par l'ordre des élections après le refus d'inversion de la présidentielle et des législatives.
Une source participant à l'atelier de trois jours a affirmé que la première journée a ressemblé à un « round d'observation » entre les forces de l’ordre et la CENIT. « Les discussions visent à accorder les violons. Des carences sont décelées dans les textes existants, comme c'est le cas de la réquisition des forces de l'ordre. Des propositions ont été émises pour l'élaboration de textes afin de corriger le tir. Celles-ci ne sont pas encore validées et seront encore discutées dans les prochains jours », a-t-elle confié.

Le général Andrianazary, secrétaire d'État à la Gen­darmerie, avait déjà assuré que les forces de l'ordre « sont déjà prêtes » pour sécuriser le processus électoral après avoir expliqué la nécessité de moyens supplémentaires pour assurer ce rôle lundi. Le général Amédée Ramihone-Andriamisa, intervenant lors de l'atelier, a soutenu la nécessité d'une «éducation et d'une synergie entre toutes les composantes de la société pour faire passer le message qu’il est indispensable de prendre certaines dispositions pour atteindre l'objectif fixé , à savoir la réussite des élections », a-t-il résumé.

Iloniaina Alain
C. R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar