Alerte Infos

Madagascar / Elections - Edgard Razafindravahy : La pauvreté comme seul ennemi

Mardi 22 Octobre 2013

Madagascar / Elections - Edgard Razafindravahy : La pauvreté comme seul ennemi
Le candidat numéro 34 s'est rendu, hier, dans trois localités de la région Vakinankaratra. Une occasion pour affirmer que sa candidature ne s'inscrit pas dans une optique d'oppression.

Une seule cible dans le viseur, la pauvreté. Edgard Razafindravahy, candidat à la présidentielle, a entamé cette dernière semaine de campagne électorale en retournant dans la région de son enfance, le Vakinankaratra. Le natif d'Antsirabe, qui a grandi à Ankelivozona-Andavabato a rencontré les habitants des localités d'Antanifotsy, Ambohimandroso et Ambohibary-Sakay, hier.

« Je me suis porté candidat à l'élection présidentielle pour assurer le bien-être de la population », a repris le candidat numéro 34 à chacune de ses prises de parole, lors des trois meetings qu'il a donnés, hier. L'ancien Président de la délégation spéciale de la ville d'Antananarivo a expliqué à l’assistance que son attachement au peuple malgache a motivé sa candidature.

Sujet à des manœuvres visant à mettre des bâtons dans les roues durant cette propagande, comme dernièrement qui a entraîné l'annulation du meeting qu'il prévoyait tenir à Mahamasina, dimanche, le candidat Edgard Razafindravahy n'a fait montre d'aucune amertume.
« Ma candidature n'a aucunement pour objet de harceler quiconque. Je ne créerais pas d'instance dont l'attribution est de tourmenter ou de pousuivre quelqu'un. Je ne ferai jamais cela », a assuré l'ancien premier magistrat de la capitale aux habitants d'Antanifotsy.
« Mon seul objectif est de parvenir à une population forte, de prendre soin du peuple », a souligné Edgard Razafindravahy, fidèle à son principe selon lequel « un pays ne peut être fort qu'avec une population forte ».

Dire la vérité

À part de ne pas être un persécuteur, le candidat numéro 34 ne sera pas non plus un obstacle au développement. Mettant en avant son idée d'autonomie financière et de gestion des régions, il compte ainsi favoriser le développement des colléctivités.
Fort de ses expériences à la tête de la commune urbaine d'Antananarivo, le candidat Razafindravahy connaît parfaitement la nécessité d'une autonomie pour une collectivité, dans sa gestion et la recherche de son financement pour accélérer son développement. Il est également au faîte de l'importance d'une synergie entre l'État central et les dirigeants locaux, pour que le développement des régions se répercute sur celui de la nation. Tenant des propos qu'une partie de l'opinion considère comme des attaques contre ses adversaires.

« Je n'attaque personne. Je ne fais que dire la vérité et rien que la vérité...Lui cacher la vérité est la preuve d'un manque de respect envers la population...Un dirigeant doit dire la vérité au peuple », a scandé Edgard Razafindravahy.
« C'est à la population qu'appartient le dernier mot...J'ai fait 7 000 kilomètres durant cette propagande, et j'ai pu voir et connaître les maux des Malgaches... Si vous êtes réellement prêt à prendre soin de la population, si vous la comprenez, elle vous rendra cette attention », a soutenu le candidat numéro 34.

Accroître les surfaces cultivables

Les habitants des trois localités visitées par Edgard Razafindrvahy, hier, sont des agriculteurs. Un des besoins que le représentant des habitants des agriculteurs d'Ambohimandroso a fait part au candidat numéro 34 est l'insuffisance des récoltes, mais aussi la difficulté d'agrandir les terrains cultivables.
« Nous allons élagir les surfaces cultivables », a avancé comme solution le candidat Razafindravahy à Ambohimandroso. Des propos qu'il a repris à Ambohibary-Sambaina.

La solution proposée par l'ancien PDS d'Antananarivo devrait, selon ses explication, est d'améliorer les récoltes tant la qualité que la quantité, mais aussi d’améliorer le taux de l'emploi dans les zones agricoles. Des mesures d'accompagnement suivront telles que le renforcement de savoir-faire des paysans, mais aussi la mise à disposition d'engrais et de semences suffisant. En ce qui concerne la distribution des terrains, « nous allons étudier sur le terrain la manière de distribuer les nouvelles terres cultivables pour la population. Une entité qui sera en charge de cette tâche sera créée dans chaque fonkotany », a indiqué Edgard Razafindravahy.

Kolorindra Garry Fabrice Ranaivoson

(source : lexpressmada.com)
C. R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar