Alerte Infos

Madagascar - Elections - Razafindravahy, candidat tous azimuts

Lundi 7 Octobre 2013

Edgard Razafindravahy saluant la foule
Edgard Razafindravahy saluant la foule
Pour redresser le pays, le candidat Edgard Razafindravahy avance la carte de l’autonomie effective des régions. Il promet de faire de Mangoro une circonscription à part entière.(source : lexpressmada.com)

Améliorer le cadre juridique. Après avoir sillonné le Nord de Madagascar, Edgard Razafindravahy, candidat à l’élection présidentielle, met le cap sur la côte Est. Il a débuté son périple par la ville de Moramanga, célèbre par le rôle qu’ont joué ses habitants durant la lutte pour recouvrer l’Indépendance de Madagascar.

« C’est une vaste région et la population mérite ce qu’il y a de mieux. J’estime qu’il est temps de redonner aux Malgaches ce qui leur est dû», a déclaré Egard Razafindravahy à la population de Moramanga hier. Au stade municipal de la ville des martyrs du 29 mars 1947, le candidat Orange a remercié les habitants pour leur patience.

Précédé par le carnaval des acteurs de Scoop Digital, désormais sa marque de fabrique dans cette propagande, Edgard Razafindravahy a tenu son meeting en début de soirée et sous une fine pluie, qui n’a pas empêché l’assistance d’être au rendez-vous. « Toutes les régions de Madagascar recevront ce qui leur est dû, ce qu’elles méritent. Leurs richesses leur resteront», a-t-il martelé.

« Si je me suis présenté à la présidentielle, c’est par amour, mais pas seulement. Je ne ménagerai pas mes efforts pour veiller au bien-être de la population malgache », a-t-il mis en exergue. Depuis la précampagne et le début de la propagande, Edgard Razafindravahy n’a eu de cesse de mettre en avant son ambition de donner une autonomie effective aux collectivités décentralisées pour « assurer un développement du pays à partir de la base ».

Région à part entière

Dans sa biographie, l’ancien président de la délégation spéciale de la ville d’Antananarivo (PDS) soutient qu’une des raisons qui l’ont poussé à affronter les urnes pour accéder à Ambohitsorohitra est « l’expérience acquise à la direction de la capitale ».

Les quatre années qu’il a passées à la tête d’Antananarivo, lui ont permis de prendre conscience des enjeux d’une autonomie réelle des collectivités décentralisées, à savoir les communes et les régions. « J’ai eu vent des aspirations de la ville de Moramanga... Une fois élu, je ferai de la région Mangoro une circonscription à part entière », a réitéré le candidat à la couleur orange.

Pour accompagner ce nouveau statut, le candidat Razafindravahy a affirmé que la région Mangoro sera dotée d’un centre universitaire. « Nous donnerons également aux jeunes ce qui leur est dû… J’ai fait une promesse, celle de revenir à Moramanga. Je suis ici et je vous assure que nous réhabiliterons les complexes sportifs qui ont fait la célébrité de cette ville », a-t-il promis. En guise d’apéritif, Edgard Razafindravahy a ainsi indiqué que les ruelles de Moramanga seront pavées et le marché réhabilité.

« Ensemble, nous vaincrons »

« Nous comptons procéder à la réconciliation, que ce soit dans le passé ou maintenant, mais il n’en est rien jusqu’ici», a déploré le candidat Edgard Razafindravahy. Il a notamment souligné que beaucoup soutiennent « qu’il faut faire ceci ou cela d’abord. La communion de la population, telle qu’elle est affichée par celle de Moramanga aujourd’hui [hier], avec le candidat Razafindravahy, est le reflet de la réconciliation ».

L’ancien premier magistrat de la ville d’Antananarivo a ainsi appelé à ce que l’on laisse de côté la politique pour se concentrer sur le devenir et le bien-être de la population. « Il est temps de se focaliser sur la population. Il n’y a plus besoin de politique, l’heure est au travail, pour donner la force et la victoire à la population », a-t-il tonné. Des termes qui donnent tout son sens à son slogan « ensemble, nous vaincrons ».

Vaincre les clivages de toutes sortes, la pauvreté, l’ignorance, la corruption et ceux qui s’attachent à spolier les richesses du pays. « C’est un homme de paix, un réconciliateur. Laissons-le faire, il saura mettre fin aux différends et réconcilier les extrêmes », a scandé pour sa part, Rajao, star de la saga Malok’ila.

Kolorindra Garry Fabrice Ranaivoson
C. R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar