Alerte Infos

Madagascar - Elections : Razafindravahy met le turbo

Mercredi 18 Septembre 2013

Madagascar - Elections : Razafindravahy met le turbo
L'inauguration du siège de campagne d'Edgard Razafindravahy s'est faite en grande pompe. L'occasion pour le candidat d'afficher sa détermination dans la course à la présidentielle. (source : lexpressmada.com)

Madagascar - Elections : Razafindravahy met le turbo
Le ton est don­né. Edgard Razafindravahy, candidat à la présidentielle, a procédé à l'inauguration de son siège de campagne hier à Ankorondrano.
L'euphorie et l'innovation de la cérémonie d'hier donne un aperçu de ce que sera la propagande du candidat orange. Le rendez-vous était également l'occasion pour l'ancien premier magistrat de la ville d'Antananarivo de répondre aux questions des journalistes et de mettre tout le monde d'accord sur sa détermination à gagner son « combat » pour accéder à la présidence.

« C'est le temps du changement. Voici venu le temps où le pouvoir appartiendra vraiment au peuple et non plus aux dirigeants », a scandé Edgard Razafindravahy comme entrée en matière de son intervention hier. Dans une salle comble et devant une assistance composée de journalistes et de partisans, le candidat Razafindravahy a fait preuve d'une assurance déconcertante pour les sceptiques sur ses chances de victoire à la présidentielle. « Si j'étais un outsider, je n'aurais pas été élu lors du congrès national du TGV (Tanora malaGasy Vonona) pour le représenter aux élections », a-t-il assuré.

Le candidat orange a également officialisé la sortie d'un livre autobiographique hier. Il relate princi­palement son parcours, les péripéties à la tête de la ville d'Antana­narivo et les raisons qui l'ont convaincu à avoir comme prochaine étape Ambohi­tsorohitra, « pour attribuer et rendre au peuple ce qui lui est dû ». « Cela fait plusieurs années que j'ai réfléchi à la manière d'apporter ma contribution au renforcement de la population...Les expériences acquises à la tête de la ville d'Antananarivo m'ont convaincu que je peux diriger Madagascar », a expliqué Edgard Razafindravahy.

Question d'éthique

Dans son exposé d'une ébauche de son programme, le Président de la délégation spéciale d'Antananarivo (PDS) démissionnaire a mis le point sur le rôle majeur des communes dans le développement du pays. « Dans la partie de mon livre qui parle du destin de la ville d'Antananarivo, l'accent est mis sur le statut pour permettre une bonne gouvernance. Il est impératif que chaque commune ait une autonomie de gestion et une autonomie financière », a soutenu le candidat Razafidravahy, en s'indignant contre les subventions politiques.
L'association des maires de Madagascar fait partie des principaux soutiens de l'ancien PDS de la capitale. « Ce soutien était déjà en marche avant celui du TGV », a indiqué Edgard Razafin­dravahy. Les journalistes présents n'ont pas manqué de l'interroger sur son statut au sein du parti fondé par Andry Rajoelina, président de la Transition, bien qu'il ait été entouré par Lanto Rakotomavo, secrétaire national du TGV, et de parlementaires issus de cette formation politique. « J'ai été proposé à l'issue du congrès du 5 et 6 avril de ce parti. C'est le congrès qui définit le candidat... Jusqu'ici le TGV n'a pas encore tenu un autre congrès », a-t-il indiqué pour signifier qu'il reste le porte-drapeau de la formation bleue et orange, en affirmant qu'il n'y a pas de problème entre lui et l'actuel homme fort de l'État.

Le candidat Razafindra­vahy, qui a fait part de sa démission du secrétariat général du TGV, en raison de sa candidature, a déploré qu« actuellement il n'y a plus de parti digne de ce nom. Les dirigeants ont créé le parti pour gouverner et non pas pour se soucier de la population. » Le prétendant à la magistrature suprême pointe du doigt le manque d'éthique dans la pratique politique malgache pour expliquer les tergiversations des membres de parti dans le choix du candidat à soutenir, malgré une décision du congrès de sa formation. « Une fois président, j'opterais pour le bipartisme », a-t-il déclaré. Une manière d'assainir l'arène politique.

Kolorindra Garry Fabrice Ranaivoson
N.R.

Nouveau commentaire :

Bons plans | Communiqués | Vaovaom-piangonana | Questions-Réponses | Photos galeries | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Alerte Infos | Mada en 1 clin d'oeil | Voyages, Tourisme à Madagascar | Lu sur le Net | Codes promos | Interviews | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Recettes malgaches | Soirées Saint-Sylvestre 2014 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar | Insolites et le-saviez-vous ?