Alerte Infos

Madagascar - Face aux contraintes, un projet "vert"

Lundi 11 Mars 2013

Madagascar - Face aux contraintes, un projet "vert"
Un hôpital ne saurait fonctionner sans eau ni électricité. Et dans ces régions reculées de la province malgache, c’est loin d’être une évidence. (source : clicanoo.re)

Aussi, les concepteurs du projet de l’hôpital Sainte-Anne ont pensé son fonctionnement en matière énergétique d’une manière qui pourrait tout à fait être qualifiée d’écologique. La question de l’eau est déjà en passe d’être réglée. Grâce à une petite association du Lot-et-Garonne, un forage de près de 46 m a été creusé sur le site. À l’aide d’une pompe solaire, l’eau de la nappe sera propulsée 70 m plus haut, au rythme de 2 500 l/heure, jusqu’aux deux cuves de 10 000 litres placées en eau du château d’eau équipé d’une station de traitement. « On aura une eau qui sera potable au robinet, c’est exceptionnel pour Madagascar », se réjouit Jean-Yves Lhomme. L’Adrar travaille également sur la question d’une station d’épuration bio pour le traitement des eaux usées.

Pour l’électricité, le défi est là aussi de taille. Le premier transformateur où l’hôpital pourrait potentiellement se raccorder est à 7 km. Beaucoup trop loin, et trop aléatoire. Aussi, il a été décidé de développer une ferme solaire sur les toits des pavillons, après une première réflexion abandonnée sur la pose d’une turbine dans le fleuve Mananjary tout proche. Le projet photovoltaïque est porté par l’association Électriciens sans frontières (ESF), qui étudie également les possibilités de développer des éoliennes en prenant des relevés à l’anémomètre. « Bien sûr, nous aurons un générateur de secours, mais l’essentiel doit être assuré par les énergies vertes », souligne le père Lhomme.

Dernier point « vert » sur lequel insiste le projet, celui de l’alimentation des malades. À Madagascar, ce sont les familles qui amènent la nourriture au patient hospitalisé. « Là, on nourrira les patients. Tout le monde mangera la même chose, une alimentation bio et équilibrée qui permettra une meilleure récupération, et donc un rétablissement plus rapide », explique le père Lhomme. Ainsi, plusieurs hectares du site sont consacrés au développement d’une agriculture vivrière : rizières, potagers et vergers sont déjà en partie cultivés, tandis qu’un étang sera dédié à l’élevage de poissons.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar