Alerte Infos

Madagascar : Les remplaçants se font désirer au gouvernement

Samedi 31 Août 2013

Madagascar : Les remplaçants se font désirer au gouvernement
Le remplacement des ministres démissionnaires tient l'Exécutif en haleine. Les entités signataires de la Feuille de route ne se bousculent pas pour proposer des noms. (source : lexpressmada.com)

Une question délicate. À la suite de leur rencon­tre après le conseil des minis­tres de mercredi, Andry Rajoelina, président de la Transition, et Omer Beriziky, Premier ministre, se sont convenus de s'en tenir à ce que prévoit la Feuille de route pour la nomination des nouveaux ministres. L'affaire n'est pas pour autant pliée.

« Normalement, avec quatre ministères concernés, la nomination des nouveaux membres du gouvernement devra se faire au plus tard en fin de semaine », a déclaré une source gouvernementale. Celle-ci a indiqué qu'en attendant la décision des chefs de l'Exécutif, il appartient aux secrétaires généraux des quatre départements ministériels de gérer les affaires courantes. 

Le conseil des ministres du 28 août a sorti le décret d'abrogation de la nomination de Hajo Andrianaina­rivelo, vice-Premier ministre en charge de l'Aménagement du territoire et du développement, Hery Rajaonarimam­pianina, ministre des Finances et du budget, Pierrot Rajaona­rivelo, ministre des Affaires étrangères, et Tabera Randria­manantsoa, ministre de la Fonction publique, du travail et des affaires sociales. Les quatre candidats à la présidentielle étaient tenus par la loi de démissionner de leur fonction. 

Si l'on considère la décision du président de la Transition et de son Premier ministre, il appartient aux entités de provenance des ministres démissionnaires de proposer une liste de noms pour les remplacer. La source gouvernementale a affirmé qu’elle n’est informée d'aucune quelconque proposition de nom qu'auraient reçue le chef de l'État et celui du gouvernement. 
Ministères clés
Des indiscrétions ont laissé entendre que les deux personnalités envisagent d'attribuer l'intérim des ministres démissionnaires à leurs pairs issus de la même formation politique. La mouvance de l'ancien président Albert Zafy a affirmé qu’elle n’a aucunement l'intention de présenter un remplaçant à Tabera Randriamanantsoa.
« C'est une règle pratique courante dans l'administration générale », a défendu la source au sein du gouvernement. Le parti Action pour la démocratie à Madagascar (MDM) de Pierrot Rajaonarivelo a déjà appliqué cette méthode à plusieurs reprises. En effet, lors des fréquents voyages de l'ancien chef de la diplomatie malgache, c'est à Ulrich Randriatiana, ministre de la Jeunesse issu des rangs du MDM, que revenait la charge de son intérim. Cette option risque pourtant de ne pas passer à la vice-primature en charge du Développement et de l'aménagement du territoire et au ministère des Finances et du budget, qui sont des ministères-clés. « La gestion de l'un de ces deux départements plus le sien pourrait être lourde pour un seul ministre », a indiqué le membre du gouvernement. 

L'Aménagement du territoire et les Finances constituent des départements relevant du quota du Tanora malaGasy Vonona (TGV) pour le premier et celui du président de la Transition, fondateur du TGV, pour le second. L'identité des personnalités qui y seront affectées durant les quatre derniers mois de la Transition, seraient également un casse-tête pour le chef de l'État en particulier. Si pour le cas de la vice-primature l'enjeu est de reprendre en main un département où l'ancien responsable s'est écarté de la ligne de conduite du président de la Transition, et au ministère des Finances, il s’agit de trouver une personne aussi fidèle au leader du TGV que son prédécesseur, afin de ne pas perdre l'emprise sur ce département de souveraineté en charge de la gestion des deniers publics.

Remaniement gouvernemental évoqué

« Le remplacement des ministres démissionnaires du gouvernement est l'occasion de penser à une amélioration de la configuration du gouvernement », a déclaré Lanto Rakotomavo, secrétaire nationale du parti TGV. La vice-présidente du Conseil supérieur de la Transition défend ses propos en indiquant que « c'est le moment de désigner des personnes qui peuvent travailler ensemble au sein du gouvernement où le désaccord interne est flagrant ».

Elle affirme, en outre, que son parti s'est préparé depuis la décision du 3 mai à la désignation du remplaçant du vice-Premier ministre chargé de l’Aménagement du territoire et du développement, sans pour autant dévoiler une quelconque identité. Pourtant, Thierry Rabary, membre du Congrès de la Transition, également issu du TGV, a tempéré cette déclaration en indiquant que « pour l'instant la question du remplacement des ministres démissionnaires n'est pas la priorité de notre parti ».

Marcel Miandrisoa, chef de délégation de la mouvance Zafy, de son côté, a signalé qu'« il n'y pas de représentant de la mouvance Zafy au sein du pouvoir transitoire. Aussi, n'avons-nous pas à proposer un remplaçant au ministre de la Fonction publique ». Le Pr Miandrisoa a souligné que la raison pour laquelle sa mouvance a refusé de prendre part au gouvernement de Transition est, en particulier, que « ce gouvernement ne respecte pas l'équilibre des pouvoirs prévu dans la Feuille de route, avec le principe du quota présidentiel ».
Le chef de délégation des partisans du résident de la villa la Franchise semble faire allusion à un remaniement du gouvernement, en scandant que « tant que la Feuille de route n'est pas respectée, nous ne prendrons pas part au gouvernement de la Transition ». Et de souligner que « ceux qui se disent émergeant à la mouvance Zafy au sein de la Transition n'ont pas été désignés par notre formation politique ».

Pierrot Rajaonarivelo, candidat du parti MDM, formation à qui a été attribué le ministère des Affaires étrangères a, quant à lui, annoncé lors de sa démission, qu'il va proposer son remplaçant.

Kolorindra Garry Fabrice Ranaivoson
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar