Alerte Infos

Madagascar : Plus de 600 dahalo abattus depuis janvier dans le Sud

Vendredi 27 Septembre 2013

Madagascar : Plus de 600 dahalo abattus depuis janvier dans le Sud
Antananarivo, Madagascar - Depuis le mois d’août, les chiffrent affirment environ 220 dahalo morts dans des attaques perpétrées par ces derniers dans le grande Sud de Madagascar. (source : orange.mg)

Et le double de ce chiffre a été enregistré durant la période de janvier jusqu’au mois de juillet car l’on comptait environ 400 dahalo tués lors des affrontements contre les forces de l’ordre ou encore contre la population elle-même.

Par contre, il est assez difficile de compter le nombre de villageois tués lors de ces attaques car les chiffres n’ont pas toujours été mis à jour à ce sujet. Dans ce dessein, l’on se demande si la réédition d’une «opération Tandroka » n’est pas nécessaire, surtout en cette période électorale ?

Certes, bon nombre de gens affirmeront que les élections sont primordiales et rien que la sécurisation de ces élections, nécessite un budget d’environ 7 milliards d’ariary (propos soulignés par le général de la gendarmerie, Richard Ravalomanana au mois de mars dernier). Mais faut-il rappeler que l’opération « Tandroka » de 2012 a nécessité un budget de 1,5 milliards d’ariary pour seulement quelques semaines ?

Pacification ou rappel à l’ordre ?

Si la population, ainsi que la communauté internationale parlaient de « pacification » dans le Sud, les forces de l’ordre prônaient le « maintien de l’ordre ». Car, il s’agit, selon toujours ces forces de l’ordre, d’une opération qui vise à maintenir ou à rétablir l’ordre.

Dans une toute autre vision, il est à noter que bon nombre de ces villageois de ces contrées enclavées, n’ont jamais vu de militaires et encore moins de représentants de l’administration centrale de leur vie. Bon nombre d’entre eux se battent avec des lances ou encore des frondes et même des machettes, contre des « dahalo » lourdement armées de fusils de guerre comme des MAS36 ou encore des kalachnikov. Il est donc évident que ces villageois, aussi riches soient-ils en termes de têtes de bovidés, enregistrent également de lourdes pertes humaines durant ces attaques.

Faut-il rappeler que depuis quelques temps, le type d’opération des dahalo a nettement changé ? Ils attaquent en bande organisée d’une centaine d’individus au moins et raflent plusieurs centaines, voire même, des milliers de zébus sur leur passage. C’est même la raison pour laquelle, l’Etat a dépêché, en 2012, des soldats de l’armée pour cette fameuse « opération Tandroka ».

Opération Tandroka

« L’opération Tandroka » en question est effectivement, une opération qui visait à ramener la paix dans le Sud. Cela s’étalait durant le troisième trimestre de l’an dernier. Un bilan assez conséquent, selon les forces de l’ordre, a été enregistré à savoir la diminution du nombre de zébus volés (1.902), une augmentation du nombre de zébus récupérés (995 soit 50,21% des zébus volés), aucun mort ni blessé du côté des ces derniers et un mort du côté des habitants.

Et ce n’est pas tout car l’on a aussi enregistré 40 tués, un blessé arrêté, 79 arrêtés et un présenté devant le tribunal dont la sorcière des malfaiteurs, dénommée Itokanono du côté de la bande de ces dahalo. Itokanono est une femme présumée être celle de Remenabila. Il y a eu également la récupération d'un grand nombre de gris-gris utilisés par les malfaiteurs, ce qui a affaibli leur moral, la saisies d'armes à feu et d'explosifs à savoir 27 dont une arme de guerre, deux gommes de dynamite, deux détonateurs électriques, la destruction de quelques centaines d'hectares de culture de cannabis (dans la chaine de montagnes d'Andriry), la saisie et destruction de plusieurs milliers de kilos de cannabis, la réduction des attaques en masse des malfaiteurs, la fuite des malfaiteurs à l'approche des éléments des forces de l'ordre, la satisfaction des habitants locaux et retour à la normale de leur vie au quotidien, la maîtrise des vols de zébus et de l'insécurité, le regain de la confiance des populations envers les forces de l'ordre et enfin l’espoir de continuer les préparations des élections dans la région.

Mais le problème n’est pas l’opération « Tandroka » en soi mais sa poursuite inaccomplie qui n’a favorisé que le regain de l’insécurité depuis la déclaration de son achèvement ou de la fin de son financement (fin 2012). En effet, les chiffres parlent d’eux-mêmes. 600 « dahalo » tués en quelques mois, sans l’organisation d’une autre quelconque opération et pire encore, les « dahalo » n’attaque plus les villages et ne raflent plus les zébus mais s’en prennent même à des taxi-brousses sur les routes nationales, et s’adonnent également à des pillages de villages entiers.

Des mesures à prendre

Il est à noter que jusqu’à l’heure actuelle, la tête de Remenabila, le présumé grand chef de ces « dahalo » reste encore mis à prix à 100 millions d’ariary. Mais mettre un pris à la tête de ce dernier n’a pas suffit à le freiner pour autant car jusqu’à maintenant, il cour toujours. Pire encore, un autre grand « dahalo » du nom de « Barinjaka », qui n’est autre qu’un des gars de Remenabila, terrorise également le Sud-est. Tout cela pour dire que des mesures radicales devraient être prise par l’Etat pour stopper cette prolifération de l’insécurité dans toute l’île car il n’y a pas que les dahalo qui gagnent du terrain. Les autres villes de Madagascar subissent aussi d’autres cas d’insécurité de ce genre qui sont tout aussi différents les uns que les autres.

Faly Rajaonarison
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar