Alerte Infos

Madagascar : Retour aux sources pour Daphné Parisot

Jeudi 1 Novembre 2012

Madagascar : Retour aux sources pour Daphné Parisot
Originaire d’Hell-Bourg (cirque de Salazie), Daphné Parisot, 28 ans est installée depuis un an et demi à Madagascar où elle travaille en tant responsable en communication auprès de l’office de Tourisme malgache. Une aventure passionnante que la jeune femme vit à 100 à l’heure. Rencontre. (source : clicanoo.re)


Qu’est-ce-qui vous a amené à Madagascar ?

Daphné Parisot : Native de La Réunion, j’ai toujours voulu connaître mes origines. Venir à Madagascar me semblait logique pour une première étape. Par ailleurs, j’ai grandi dans un gîte à Hell-Bourg dans le cirque de Salazie. A la maison, on avait l’habitude de recevoir des personnes de différentes nationalités. Cela m’a donné l’envie de voir le monde, de voir ce qu’il y avait au-delà de nos frontières. Mon premier grand voyage a été l’Angleterre où je suis restée six mois. Ce fut très enrichissant. Mais, il me manquait cet exotisme qui caractérise bien les pays africains ou asiatiques. Après mon BTS tourisme, j’ai donc mis le cap sur la Grande-Ile où je travaille depuis 1 an et demi en tant que Responsable E-Communi-cation et Information aux touristes.

En quoi consiste votre travail ?

J’interviens dans le cadre d’un partenariat entre l’IRT, la Région Réunion et France Volontaire, l’organisme grâce auquel j’ai pu décrocher ce poste. Mon champ d’action porte essentiellement sur la promotion de la destination Madagascar. C’est dans ce cadre que j’ai pu participer au dernier salon Top Résa où la Grande Ile était le pays invité d’honneur. J’assure également la coordination des actions menées sur le terrain en vue d’une promotion à l’internationale. Enfin, j’organise l’accueil des touristes Réunion-nais et si nécessaire je les mets en relation avec les acteurs du monde économique malgache. Je dirai, pour résumer, que suis l’interface entre les deux iles. (Rire)

Au bout d’un an et demi sur le terrain quel bilan faites-vous de cette aventure ?

Je ne retiens que du positif. Il est vrai que lorsque je suis arrivée au mois de mai, j’avais certaines appréhensions et surtout beaucoup d’a-priori sur le pays. Mais tous furent balayés en trois jours. J’ai été agréablement surprise par l’accueil des Malgaches. Et le charme de cette île n’a fait que renforcer mon désir de m’y installer. Etant un peu globe-trotter, je retrouve ici un équilibre qui me manquait à la Réunion. Mes voyages professionnels et personnels au quatre coins de la Grande Ile m’ont permis d’avoir une autre vision de cette société. Souvent, on s’arrête sur la vision carte-postale, les beaux paysages et les belles plages et on passe à côté de ce que les gens peuvent nous offrir. Moi j’ai cette chance d’avoir les deux tableaux et donc de me faire une vraie opinion. A mon sens, c’est un atout essentiel pour bien et mieux vendre la destination.

Quels sont vos objectifs à terme ?

Mon contrat en tant que volontaire se termine dans six mois. Il est renouvelable pour une année. Je vais donc profiter de cette opportunité pour poursuivre les missions déjà entamées. A terme, j’espère avoir suffisamment d’expérience pour faire la promotion des îles de la zone à l’internationale notamment dans le cadre des Iles Vanille.

Entretien : Maïmouna Camara

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar