Alerte Infos

Madagascar : Tension sans décision définitive

Mercredi 19 Juin 2013

Madagascar : Tension sans décision définitive
Lu sur le net : Antananarivo, Madagascar - Normalement, l’impression du bulletin unique devait débuter le 20 mai dernier. Vu le contexte actuel, l’Afrique du sud a décidé de la suspendre. (source : orange.mg)

La Commission électorale nationale indépendante pour la Transition (Cenit) vient de l’annoncer hier, lors d’une rencontre avec le gouvernement.

Le président de la Cenit, Béatrice Atallah, tente tout de même de relativiser la situation en avançant l’idée que malgré cette décision de suspension, la communauté internationale reste un partenaire de taille. « Que ferions-nous si la communauté internationale décidait de se retirer? », s’est-elle interrogée.

« On ne peut plus revenir sur la décision de report », a déclaré le président de la Cenit, vu que le décret a été signé en conseil du gouvernement. La date du 24 juillet ne sera donc pas maintenue.

La Cenit demande ainsi à la communauté internationale d’exprimer ses intentions réelles sur la situation actuelle.

45 jours pour imprimer 3.000.000 de bulletins

La suspension de l’impression du bulletin unique est ainsi due à des raisons politiques, si l’on ne tient compte que du problème du report des élections. En effet, l’Afrique du Sud doit disposer de 45 jours pour imprimer 3.000.000 de bulletins seulement, or, le nombre d’électeurs atteint déjà plus de 7.000.000, ce qui requiert une période de plus de trois mois.

« Nous pouvons financer les élections », a fait remarquer Béatrice Atallah, « mais le problème se pose au niveau de leur reconnaissance ». Les acteurs de la crise sont d’un avis partagé, notamment les candidats à la présidentielle mais surtout la communauté internationale. Le président de la Transition, dernièrement, a tenu tête à la communauté internationale, en évoquant qu’il « ne sera jamais l’une de ses marionnettes ». Cela en réponse à la demande de celle-ci sur le retrait de sa candidature ainsi que celles de l’ancienne première dame, Lalao Ravalomanana et de l’ancien chef de l’Etat, Didier Ratsiraka.

Pour sa part, la communauté internationale, par le biais de la Sadc, samedi dernier lors du sommet qui s’est tenu à Maputo « exhorte toutes les parties à respecter le calendrier électoral comme fixé par la Cenit et approuvé par les Nations unies ». D’où le maintien de la date du 24 juillet prochain. De plus, l’Union européenne, à travers son ambassadeur, Léonidas Tezapsidis, ne veut retenir que cette date. Ce dernier appelle ainsi les acteurs politiques à « prendre les dispositions nécessaires en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel le plus rapidement possible ». D’ailleurs, le financement du processus électoral est toujours maintenu et cela malgré les conditions imposées pour les dossiers de candidature. Toutefois, la Sadc réitère « sa décision de ne pas reconnaître les résultats d’une élection qui inclurait des candidats illégitimes », raison de plus pour se mettre d’accord avec la communauté internationale. La Cenit se trouve ainsi immobilisée.

Ainsi, la Cenit va envoyer une lettre auprès des Nations unies pour demander l’avis technique des experts internationaux en vue de la continuité du processus électoral ; et organisera par la suite une réunion d’information avec les 41 candidats à la présidentielle.

Tahina Navalona

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar