Alerte Infos

Madagascar : Terrorisme - Une fabrique d'explosifs découverte

Mercredi 18 Septembre 2013

Madagascar : Terrorisme - Une fabrique d'explosifs découverte
Un homme a été tué sur le coup dans le quartier de Tsiazotafo, lundi, par l'engin qu'il fabriquait. Un arsenal de guerre a été découvert après ce drame. (source : lexpressmada.com)

Le hasard a rendu service aux forces de l'ordre hier, dans le fokontany de Soarano-Ambondrona et Tsiazotafo. « L'explosion d'un engin sur son fabricant vers 13h45 qui a retenti dans tout le quartier, nous a permis de découvrir cet atelier de fabrication d'engins explosifs. Nous avons déjà des pistes après l'arrestation de quatre personnes, la semaine dernière, mais la découverte de cet atelier va donner un élan à notre enquête», a affirmé le colonel Florens Rakotomahanina, commandant de la Circonscription régionale de la gendarmerie nationale (CIRGN) d'Anala­manga.

Quand on observe le corps du présumé suspect, âgé d'une trentaine d'années, on constate que l'engin a explosé sur ses mains, ses genoux et son ventre qui a été déchiqueté par l’explosion. Défla­gration dont le souffle a fait voler en éclat le toit en tôle de l'atelier, tandis qu'une fissure est apparue sur le mur de la maison proche de l'atelier.
La victime qui semble impliquée dans la fabrication d'engins explosifs même amateur, selon le commandant de la CIRGN, est assez bien équipée.

Insoupçonnable

Ainsi, huit bou­chons allumeurs de gre­nade, trois grenades dont l'une est défensive, plusieurs munitions, des fils électriques, des commandes pour déclencher l'engin et des téléphones portables ont été dé­couverts dans une chambre attenante à l'atelier. « Ce sont les mêmes équipements employés dans la fabrication des engins explosifs découverts à Analakely », a fait remarquer le colonel Andry Rako­tondrazaka, commandant de l'État-major mixte opérationnel de la région Anala­manga.

Le rôle de la chambre louée par le présumé terroriste ne se limite pas à celui d’un atelier de fabrication d'engins explosifs. Un kalachnikov et ses accessoires constitués de deux chargeurs, deux silencieux ou modérateurs de son d'une arme à feu, deux sabres et un nunchaku ont été également saisis par les forces de l'ordre.
« Le suspect serait également compromis dans des actes de banditisme. Ces armes à feu et armes blanches ne servent pas uniquement à la fabrication d'engins explosifs », a signalé le colonel Florens Rakotomahanina.

Le plus étonnant dans cette affaire est que personne n'a soupçonné l'existence de cet arsenal de guerre dans le quartier. « Nous ne savons pas l'identification de cet homme. Nous l'apercevons faisant des allées et venues dans cette maison. Il se comporte comme tout le monde. Il dit bonjour à ses voisins. Seul le propriétaire de la maison qui est parti en vacances quelque part dans la partie orientale de l’île, pourrait le reconnaitre et avoir ses coordonnées », a conclu une femme habitant aux alentours de l'atelier.

Vonjy Radasimalala
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar