Alerte Infos

Madagascar : Une campagne d'affichage contre les nouvelles formes de violences faites aux femmes

Samedi 13 Avril 2013

Madame Agathe Lawson, Représentante de l'UNFPA, lors de la célébration de la Journée Intérnationale de la Jeunesse à Antsiranana
Madame Agathe Lawson, Représentante de l'UNFPA, lors de la célébration de la Journée Intérnationale de la Jeunesse à Antsiranana
Antananarivo (Xinhua) - La campagne nationale d' affichage pour la lutte contre les nouvelles formes de violences faites aux femmes appelées aussi les violences basées sur le genre a été lancée vendredi à Antananarivo, par le ministère de la Population et des Affaires sociales et le Fonds des Nations Unies pour la Population (Fnuap). (source : afriquinfos.com)

Selon un communiqué du Fnuap, la campagne aura lieu dans huit villes de Madagascar, dont Antananarivo, Mahajanga, Tuléar, Antsohihy, Antsirabe, Fianarantsoa, Diégo et Toamasina et durera pendant un mois.

Elle a pour objectif de briser le silence sur les violences à l' égard des femmes et encourager les survivantes à se rendre à un centre d'écoute ou une clinique juridique pour obtenir des informations et/ou de l'aide, a-t-on précisé.

A Madagascar la violence envers les femmes est généralement perçue comme une "affaire privée" et honteuse, ce qui empêche les survivantes de violence à oser parler, dénoncer et porter l' affaire en justice.

"Déployons nos efforts afin de procéder aux suivis de l' application des lois en vigueur, faisons preuve d'assistance et de serviabilité. Nous faisons appel aux hommes afin de participer à l' application des droits de la femme et de promouvoir l'égalité de sexe", a incité la ministre de la Population et des Affaires sociales Madame Olga Ramaroson lors du lancement de la campagne.

"La violence envers les femmes et les filles est inacceptable et intolérable. Nous devons la combattre de toutes nos forces et soutenir et aider ces femmes violentées, méprisées et menacées à briser le silence, et à sortir de cette sordide situation", a déclaré la représentante de l'UNFPA à Madagascar, Madame Agathe Lawson.

La violence à l'égard des femmes et des filles, dont les abus physiques, sexuels et psychologiques, constitue l'une des violations des droits humains les plus répandues à Madagascar. Une enquête réalisée à Antananarivo a ressorti que 65% des femmes âgées entre 15 et 62 ans vivant à Antannanarivo ont subi au moins un type de violence.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar