Alerte Infos

Madagascar célèbre la Journée Internationale des Filles sous le thème "Innovation pour l'éducation des filles"

Lundi 14 Octobre 2013

Madagascar célèbre la Journée Internationale des Filles sous le thème "Innovation pour l'éducation des filles"
Antananarivo, 11 octobre (Xinhua) - Madagascar a célébré vendredi la Journée Internationale des Filles à Antsohihy, dans la région de Sofia, dans le nord-ouest de Madagascar sous le thème « Innovation pour l'éducation des filles ».

«C'est un thème qui répond à une des problématiques auxquelles les filles à Madagascar font face : l'éducation avec tous les dangers et contraintes qui font que de nombreuses filles malgaches ne peuvent pas aller plus loin dans leurs études », a affirmé le représentant de l'UNICEF à Madagascar, Monsieur Steven Lauwerier, lors de la célébration.

A l'instar des autres pays du monde, plus de filles ont maintenant accès à l'école à Madagascar. Mais si les taux de scolarisation augmentent, les taux d'achèvement scolaire des filles traînent. Sur 10 filles entrant en collège, seules 3 complètent le cycle secondaire complet, a-t-on mentionné.

Ainsi, des bourses scolaires ont été dotées pour assurer l' accès des filles au collège, et d'augmenter le faible taux de l' inscription des filles au cycle secondaire, par l'Unicef et les organisations Non Gouvernementales (ONG) avec les directions régionales du ministère de l'éducation nationale malgache

Ce programme de bourses permet aux filles de faire la transition du niveau primaire vers le secondaire (bourses de transition), de maintenir les filles jusqu'à la dernière année du collège (bourses de rétention) et surtout de réinsérer les filles au collège (bourses de réinsertion).

De part cette dernière, les filles-mères, souvent contraintes de mariage forcé suivi de grossesse précoce, sont également appuyées à reprendre leurs scolarités pour, au moins, finir le cycle collège en obtenant le Brevet d'études du premier cycle (BEPC).

« Investir dans les jeunes filles peut accélérer la lutte contre la pauvreté, l'inégalité et la discrimination sexuelle. En effet, l'éducation des filles est l'un des facteurs qui peut influencer positivement non seulement la vie des filles elles- mêmes, mais le développement », a quant à lui, déclaré le représentant adjoint de l'UNFPA à Madagascar, Philippe Grandet.

Notons que la région Sofia a été choisie car elle est l'une des régions où le taux de grossesse précoce est l'un des plus élevés comparé à d'autres régions de l'île et où les directeurs de collège d'enseignement général et les communautés locales ont adopté la réinsertion des filles-mères dans le système éducatif formel.

(source : Xinhua News Agency)
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar