Alerte Infos

Madagascar : conférence de la dernière chance avec l'armée et la classe politique

Mardi 4 Juin 2013

societé civile : source photo : mydago.com
societé civile : source photo : mydago.com
Lu sur le net : Antananarivo, Madagascar - De nombreux acteurs politiques malgaches étaient réunis lundi avec des hauts responsables de l'armée et de la société civile pour une conférence de la dernière chance, tenue à huis clos et sous haute surveillance de l'armée à Antananarivo pour sortir le pays de l'impasse politique. (source : afriqueexpansion.com)

Tous les signataires de la Feuille de route, adoptée en septembre 2011 pour conduire au rétablissement de la démocratie dans l'île, sont représentés.

"La conférence est organisée par six entités: le Comité pour la Réconciliation Malgache (CRM), le Comité Militaire pour la Défense Nationale (CMDN), le Comité de Suivi et de Contrôle de la Feuille de route (CSC), le ministère des Forces armées, le secrétaire de la gendarmerie et le ministère de la Sécurité intérieure", a précisé un porte-parole de la gendarmerie, le colonel Lala Rakotonirina.

"Par droit d'aînesse", la réunion est présidée par le comité pour la réconciliation, a-t-il dit.

C'est la première fois depuis 2009 que l'armée s'implique aussi fortement, à la fois pour surveiller les accès à la réunion et participer aux discussions.

Des gendarmes armés gardaient l'entrée de la salle sous la supervision d'un militaire haut gradé, a constaté un correspondant de l'AFP. Les portables étaient interdits à l'intérieur de la réunion, tout comme les journalistes et les candidats à l'élection présidentielle.

L'actuel homme fort de l'île, dont la candidature est controversée, Andry Rajoelina, n'était pas venu mais il a envoyé son directeur de cabinet et son conseiller spécial.

Madagascar doit tenir une élection présidentielle le 24 juillet pour en finir avec le régime de transition instauré par l'ancien maire d'Antananarivo Andry Rajoelina après le renversement début 2009 du président Marc Ravalomanana.

Mais alors qu'une sortie de crise se profilait, les deux adversaires ont rouvert les hostilités en décidant de se présenter, après avoir promis de se tenir à l'écart.

M. Ravalomanana se présente par le truchement de son épouse Lalao, en principe inéligible car elle était en exil jusqu'à une date récente. Et M. Rajoelina, qui a déposé sa candidature hors délai, refuse de démissionner comme prévu 60 jours avant le vote.

La communauté internationale, qui devait contribuer au financement du scrutin, refuse pour l'instant de cautionner cette situation.

La réunion de lundi en forme de conclave rappelle la convention de Panorama du 31 octobre 1991.

A l'époque, l'opposition demandait le départ du chef de l'Etat Didier Ratsiraka et avait mené en août une grande grève. Les autorités religieuses avaient alors organisé une conférence, encadrée par les forces de l'ordre chargés d'empêcher les participants de sortir tant qu'ils n'auraient pas trouvé d'accord. A l'issue de cette réunion, un gouvernement de transition avait été mis en place.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar