Alerte Infos

Madagascar : craintes d'attentats, les casernes en alerte

Lundi 11 Mars 2013

Madagascar : craintes d'attentats, les casernes en alerte
Une menace d'attentats de grande envergure a mis en alerte les forces de l’ordre, jeudi. Les éléments ont pris les armes. (source : lexpress.mu)

Un séisme a ébranlé les forces de l'ordre, dans la nuit de jeudi à vendredi. Mises au parfum qu’un vaste acte de déstabilisation était en train de couver, la Gendarmerie et la Police nationales ont donné l'alerte. Deux ayant voix au chapitre auprès de ces Corps évoquent qu'une vague d'attentats à la bombe et d'attaques de casernes, voire des sites stratégiques, était fort à craindre.

Selon les explications apportées, cette follepanique coïncide avec une réunion infructueuse, tenue à Mahazoarivo, pour trancher sur le retour au pays de l'ancienne Première dame, Lalao Ravalomanana, afin d’être au chevet de sa mère souffrante. « Aucune information ne doit être minimisée lorsqu'il est question de sécurité. Pour cette raison, nous avons pris les dispositions
qui s'imposaient », a expliqué un ayant voix au chapitre au sein du ministère de la Sécurité intérieure.

Sur un mot d'ordre de la circonscription inter-régionale de la Gendarmerie nationale à Antananarivo, transmis par les postes de commandement dans l'après-midi de jeudi, aux alentours de 17h30, tous les camps, les groupements, les compagnies, les brigades et les postes de gendarmerie étaient sur le pied de guerre. Les éléments ont, du coup, obtenu la consigne de prendre les armes. Moins d'une heure plus tard, tout était ficelé dans les quatre régions directement touchées, dont Analamanga, Vakinan¬karatra, Bongolava et Itasy.

À l'aéroport international d'Ivato, un vent de panique a soufflé. Aux aguets, des gendarmes de la compagnie et de la brigade de l'aéroport, brandissant des armes automatiques, ont pris position dans les parages. Ayant reçu le même ordre venant du ministère de la Sécurité intérieure, la police de l'air et des frontières a, en revanche, redoublé de vigilance pour renforcer en un éclair le dispositif de sécurité à l'intérieur de l'aéroport.

Déstabilisation débusquée

Au siège de la circonscription inter-régionale de la gendarmerie, à Ankadilalana, des gendarmes prêts à frapper d'une main de fer n'attendaient plus que les ordres.

Dans les banlieues telles qu'Ambohitrimanjaka, Talatamaty, Ambohibao, Ambohidratrimo, Ambohimangakely, Ankadikely et Andoharanofotsy, la fermeture des débits de boissons alcooliques a été avancée. « Ce dispositif musclé était censé être effectif dans la nuit de jeudi à vendredi. Rien de bien sérieux ne s'est produit jusqu'au crépuscule, l'alerte n'est pas encore levée. Ce n'était pas un exercice », indique un chef de poste avancé de la banlieue ouest.

L'interlocuteur auprès du ministère de la Sécurité intérieure met, pour sa part, en évidence que les fauteurs de trouble qui ont fomenté ces actes de déstabilisation débusqués seraient de visu bien informés et auraient désisté au dernier moment lorsque le contrôle de la situation semblait leur avoir échappé.

source : L'Express de Madagascar
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar