Brèves Madagascar

Madagascar de retour dans le «concert des Nations» en 2016

Samedi 9 Janvier 2016

A Madagascar, c’était hier les traditionnels vœux du président de la République pour l’année 2016. Au palais présidentiel de Iavoloha, quelque 1500 invités triés sur le volet étaient conviés pour un banquet fastueux qui fait polémique depuis plusieurs jours dans le pays.

Dans son discours, le président Hery Rajaonarimampianina a tenté de défendre son bilan et mis l’accent sur les grands enjeux de l’année 2016 avec les deux sommets de chefs d’Etat qui doivent se dérouler sur la Grande île et qui signent le retour de Madagascar dans le monde.

Dans son discours, le président Hery Rajaonarimampianina s’est d’abord longuement étendu sur ses réalisations en 2015, dans les secteurs de l’éducation, la santé, l’agriculture et autre. Mais le bilan reste globalement mauvais car le pays continue de s’enfoncer dans la pauvreté et la corruption. Les trafics n’ont pas cessé, et les coupures de courant sont devenues quotidiennes. Signalons d'ailleurs qu'au moment où le président prononçait son discours, quelques militants s’étaient réunis au centre ville de la capitale pour protester contre l’organisation de ces vœux. Ils ont installé sur le sol des assiettes vides. Pour symboliser la misère du pays face au banquet luxueux servi au palais présidentiel.

Pour 2016, le président fait donc de nouvelles promesses comme la rénovation des routes ou l’augmentation du salaire des fonctionnaires. Le chef de l’Etat estime aussi que la relance économique sera enfin au rendez-vous avec le retour de la stabilité politique. Il mise ainsi sur sa nouvelle majorité. Son parti est en effet sorti largement vainqueur des élections communales et sénatoriales en 2015.

Mais le point fort de son discours a été le volet international. En octobre prochain Madagascar doit accueillir le sommet du COMESA puis en novembre celui de la Francophonie. Deux rendez-vous qui peuvent avoir des retombées économiques importantes. Et surtout ces sommets de chefs d’Etat, « signent le retour du pays dans le concert des Nations » selon les termes du président. « Après des années de rupture avec le monde, en 2016, c’est le monde qui vient à Madagascar » a-conclu Hery Rajaonarimampianina.

Source : RFI.fr

Infos Diaspora | Brèves Madagascar