Alerte Infos

Madagascar : des marchandises aux enchères au port de Toamasina

Jeudi 7 Février 2013

Madagascar : des marchandises aux enchères au port de Toamasina
Lu sur le net : l’administration douanière a programmé la première vente aux enchères depuis lundi. Plusieurs centaines de personnes se sont déplacées pour y assister.

Les yeux de nombreux hommes d’affaires sont tournés vers Toamasina depuis lundi. L’administration douanière y organise la première vente aux enchères «nouvelle version» des marchandises ayant dépassé leurs dates de dédouanement. La liste disponible sur le site web de la douane est longue et comporte pas moins de 300 articles composés, entre autres, de véhicules, de pièces détachées, d’engins et de produits de première nécessité.

«La tenue des ventes aux enchères au port de Toamasina a été largement communiquée cette fois-ci, et beaucoup de gens sont intéressés. Le volume d’assistance durant les séances a été plus élevé que d’habitude», témoigne Harivola Ratsim­barison, un transitaire opérant dans le grand port du pays.

Les ventes aux enchères sont programmées tous les lundis, mardi et mercredi de ce mois de février. Les marchandises déjà stockées dans les magasins de la Chambre de commerce ont ouvert la séance, lundi. D’autres lots stockés dans les hangars et les terre-pleins des manutentionnaires ont également été programmés. Légalement, les propriétaires disposent d’un délai de quinze jours pour effectuer le dédouanement des marchandises importées. Après un nouveau délai de soixante jours, la douane peut organiser une vente aux enchères.

Principe

«Le choix des marchandises à vendre aux enchères se fera selon leur date d’arrivée au port. Désormais, le principe du «first in, first out» sera scrupuleusement respecté», a souligné Vola Razafindra­miandra, directeur général des douanes.

L’argent récolté est alors distribué selon une clé de répartition bien définie entre les bénéficiaires, comme l’administration douanière, les manutentionnaires et la Chambre de commerce et de l’industrie.

«Les propriétaires des marchandises, qu’on appelle les ayant droit, font également partie des bénéficiaires, et leur part avoisine les 10% du prix de vente. Évidemment, le prix des ventes aux enchères ne suffit pas à couvrir la totalité des arriérés, mais c’est mieux que rien», explique le patron des douanes malgaches.

Parmi les marchandises vendues aux enchères, certaines sont arrivées à Toa­masina en octobre 2010, et une grande partie appartient à des particuliers. Une cargaison de 156 tonnes de riz, par exemple, a pourri dans les hangars depuis novembre 2011 et est vendue à 200 ariary le kilo. Mais les bonnes affaires ne sont pas rares, notamment au niveau des voitures d’occasion comme les nombreux véhicules 4x4 japonais qui figurent sur la liste des marchandises.

(source : L’Express de Madagascar)


N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar